LES GENTILS BOURSIERS, site de forums de bourse à accès réservé

Quelques forums de discussion sur la bourse dans un cadre calme et sécurisé
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'éventualité concrète d'une faillite bancaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Jaco
Je me documente !
Je me documente !


Nombre de messages : 617
Date d'inscription : 08/08/2008

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Mer 12 Mai 2010 - 23:16

Ouais mais on sait que certains fonds euro étaient partiellement investis dans des fonds spéculatifs bien notés à l'époque mais désormais "pourris".

Les fonds sont garantis sauf que les 70.000 € ne sont pas provisionnés. En pratique, cette garantie est aussi théorique que la garantie européenne de 750 M€. En cas de pépin, personne ne pourra payer. Et encore pas toutes les banques cotisent pour cette garantie de 70.000. Et puis cette garantie est valable pour un compte de dépôt. Pour le reste on n'a jamais su... Pourquoi croyez-vous qu'en 2008, les dirigeants des banques françaises retiraient leur argent de leur banque ?

Bon désormais je pense que cette garantie sera effective moyennant la création monétaire par l'Etat. Je ne pense pas non plus que les banques ou assurances feront faillite car elles seront sauvées par les gouvernements. Mais ça veut dire que l'inflation sera forte et donc le compte non rentable.

En conclusion, les assurance-vie ont des frais, des contraintes ( par ex bloquer son argent ) et une fiscalité trop lourde. Celles en euro ne sont pas rentables compte tenu de l'inflation présente mais surtout à venir. Celles en actions sont trop mal gérées. Les obligations ne peuvent plus monter et ne peuvent que descendre. Même si leur taux est connu, leur valeur baissera, et en plus leur valeur sera impactée par la dévaluation monétaire... Pourquoi prêter maintenant à 3 % quand on pourra prêter dans 3 ans à 7 % ou davantage ? Si j'achète une oblig maintenant à 100 € à 3 %, dans 3 ans elle vaudra moins par exemple 94 € avec un taux à 9 %, il est préférable d'attendre 3 ans pour prêter 100 € à 9 %, c'est évident !!!

Et en sachant que la banque va considérer que prêter à la Grèce est sûr étant donnée la garantie européenne, et que la banque va lui prêter à 12 % histoire de s'empocher la différence avec ce que vous lui prêtez à 3%... Bien sûr sur le papier on dira que l'argent est par exemple en France, toutefois en pratique vous pouvez être certains que la banque va placer ses fonds quelque part histoire de jouer avec du levier et d'augmenter son bénéf. Or si la Grèce par exemple ne parvient plus à rembourser, la banque perd tout. Alors oui sur le papier la banque vous devra de l'argent, mais si elle est en faillite, elle fait comment ?

LE GROS problème c'est que TOUTES les banques jouent avec un effet de levier. Vous lui prêtez x, elle fait passer ça dans son bilan, et elle prête 3.x ! Quand elles sont dans le mauvais sens, non seulement il ne reste rien, mais les dettes demeurent...

Quand on voit que l'or prend +50%, pourquoi s'embêter ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://economie.aliceblogs.fr/blog
crozonette
Attention je débute !!
Attention je débute !!


Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 12/05/2010

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Jeu 13 Mai 2010 - 6:35

Merci
Donc, résultat :
1 : un fond en euro avait un sens il y a dix ans, mais en ce jour, avec la crise obligataire qui se profile, ça n'en a plus.
J'ai les mêmes infos que vous, tout va dans ce sens. Je suis abonnée notamment à monneyweek, des contrariens qui analysent finement la situation, sans langue de bois.
Pour eux, il y aura crack obligataire en domino
2 : l'argent de Predica est investie dans des actifs ou obligations pourries. Même si sur le papier, ils me mettaient "vous n'avez que 100 % d'OAT, s'ils perdent sur le reste, mon argent s'envole également.
3 : si ce n'est pas ça, c'est l'inflation et les taxes qui feront que ce placement ne sert à rien.
4 : je suis par contre certaine que mon banquier sait parfaitement de quoi il retourne : ils s'occupent des "gros comptes" et est un initié.....sinon, ce serait un imbécile, mais vu la façon avec laquelle il pratique la rétention d'infos, je penche sur le fait qu'il sait très bien les salades qu'il est en train de me vendre.
5 : j'ai déjà passé un ordre pour "casser"cette AV, et je pense qu'après le coup de fil de mercredi, je vais la fermer complétement. Je vais y perdre....mais en fait y gagner, puisque je vais ainsi sauver la somme initiale.
6 : je vais rentrer sur le marché de l'or physique, non pas pour boursicoter mais pour garder un fond de sécurié, et investir le reste dans des entreprises en Bretagne. Des PME locales ? Aider le réseau qui peu encore tenir, qui marchande sur les fondamentaux comme l'alimentation ?
Si vous avez des conseils sur l'achat de l'or ou investissements de proximité...je suis preneuse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Buonaparte
Je me documente !
Je me documente !
avatar

Nombre de messages : 538
Date d'inscription : 19/03/2009

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Jeu 13 Mai 2010 - 16:28

En tout cas bravo !, la plupart des gents ne s'intéressent pas aux produits dans lesquels ils investissent (on ne regarde son contrat d'assurance "accident", qu'en cas d'accident !).

Pour donner mon humble avis ;

1 : Un taux obligataire même très élevé ne sera pas intéressant dans une phase de hausse des taux.

2 : Les gérants de Prédica respectent surement les règles et n'investissent que dans du triple A!!
J'ai ma Participation Entreprise au Crédit Agricole, j'arbitre (par la force des choses) uniquement entre un fond monétaire et un autre qui réplique l'Eurostoxx 50, actuellement ma P.E est 100% monétaire (l'année dernière j'ai fais presque 15%, en ne jouant que les phases haussières du DJEurostoxx 50 (les frais sont de 3% avec un généreux arbitrage gratuit par an)
Il y a un autre élément, dont on parle peu et qui rend souvent les fonds "opaques" peu intéressent, la dilution des nouveaux entrants qui vont malgré eux moyenner à la baisse les pertes (on peut faire un comparatif avec un fond de type "Madoff"), se rappeler la mode des SCPI, ces part dans l'immobilier, ce qui importait, c'était la liquidité, quant tout le monde en voulait, tout allait bien, mais au moment de vendre, plus d'acheteur, en fait, les nouveaux entrants servaient de contreparties pour certains vendeurs, cela sur des prix, bien que réduit, encore trop élevés.

3 : L'état va s'occuper des AV avec des gants de velours.

4 : Bien que je ne connaisse pas tout les banquiers, je ne suis pas tout à fait d'accord avec cette affirmation, je connais des personnes qui ont été surpris de découvrir le métier de banquier, qui ressemble plus au "marchand de tapis" qu'a celui de gestionnaire. Personnellement, les miens ne m'appellent plus pour faire fructifier mes liquidités dans des sicav maison, si on étudie un peu le produit avant le rdv, les masques tombent rapidement, enfin dans mon cas, j'ai toujours eu l'impression que c'était moi qui donnai des conseils, ils sont comme nous, mais bizarrement ils n'investissent pas dans les produits qu'ils vendent, mais dans la bourse et sur les actions de la maison proposés avec un rabais.

5 : J'ai mis presque 2 ans pour vendre une part sociale de quelques euros à la Caisse d'Epargne (ils n'aiment pas lâcher leurs sociétaires)

6 : Pour l'or physique, (je ne parle pas de l'or papier !) il faut éviter le lingot quand les pièces ne sont pas surcotés, le Napoléon ou le Souverain sont pas mal (Le napoléon or 20 francs contient 5,805 grammes d'or pur, 6.45gr à 900/1000em, le souverain est plus lourd avec de l'or au 916/100), en plus du coté numismate, on peut stcker le tout dans un coffre (35/70 dm3) à la banque dont le prix locatif peut être raisonnable pour du stockage d'or (attention, la garantie si la banque se fait braquer est sur déclaration, donc, le fisc demandera des comptes),
Jaco est un spécialiste de l'or Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
crozonette
Attention je débute !!
Attention je débute !!


Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 12/05/2010

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Jeu 13 Mai 2010 - 16:47

Mon mari a passé un ordre de rachat pour un peu moins de la moitié de la somme "misée" sur notre AV, et à priori, ça n'a pas posé de problème.
Je pense que nous sommes encore peu nombreux à fuir et à réclamer notre argent, et c'est une chance pour nous.
Par contre, je dirais que je suis un petit poisson, mais ma famille a de très grosses sommes bloqués sur ces mêmes AV....je crois que mon banquier qui sait avoir à faire à des personnes âgées non renseignées, n'a pas envie que j'aille affoler ce petit monde.....Ce que je ne ferais pas, c'est peine perdue. ils croient encore à la retraite, à la sécu, que tout est immuable et surtout, ils pensent que Sarkozy à réglé la crise et que l'Europe n'a aucune incidence sur notre vie....
Ils ne comprennent pas notre position, ont une totale confiance dans leur banquier et nous regardent acheter des terres agricoles et de la forêt, loin des villes au cas ou, sans vraiment comprendre pourquoi.
Si je leur dis que nous allons acheter de l'or......ça va leur faire un choc

Donc, de l'or, nous pensons à 30 000 euros ? Par l'intermédiaire d'une banque pour faire vite ? Le problème c'est que nous allons être imposé et suivit à la trace ?
Alors un numismate ? mais c'est long et compliqué.....
Il parait que durant la crise de 29, l'état avait interdit la détention d'or aux particuliers ? C'est fesable ? Ils le reprennent et c'est tout ?
Donc il y a un moyen pour acheter discrétement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth
Vieil habitué du forum
Vieil habitué du forum
avatar

Nombre de messages : 11726
Date d'inscription : 29/01/2005

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Jeu 13 Mai 2010 - 17:27

Bonjour à tous et bienvenue à Crozonette; c'est intéressant de voir que notre vieux topic ouvert il y a de nombreux mois à propos des difficultés bancaires avait bien anticipé ce qui devait arriver.
Merci à tous pour vos interventions intéressantes; je viendrai lire cette page ce soir.

Juste un mot pour dire que quelqu'un de ma famille s'est fait forcer la main en 2009 pour prendre une AV; impossible de résister au "conseiller financier" qui n'avait pas réussi à répondre à la question suivante: "mais enfin, QU'Y A-T-IL dans ce package?" Réponse (franche): "à vrai dire je ne sais pas"; néanmoins ma parente fut amenée à signer; et le pire c'est que le ticket d'entrée de cette assurance vie lui fut facturé pour 1200€!!

_________________
Animatrice sur dérivés. Sur boursorama, mon pseudonyme est 56529597
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
crozonette
Attention je débute !!
Attention je débute !!


Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 12/05/2010

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Jeu 13 Mai 2010 - 18:21

je vous ai trouvé en cherchant sur mon moteur de recherche des phrases comme : "AV non sécurisée" ou "qui garantie une AV sécurisée".....et à part vous, mes quelques sites contrariens, je n'ai trouvé que des pubs sans recul sur l'AV.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaco
Je me documente !
Je me documente !


Nombre de messages : 617
Date d'inscription : 08/08/2008

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Sam 15 Mai 2010 - 21:54

On est loins de la panique. Mais lorsque la panique viendra il sera trop tard.

Comme je l'ai dit, je ne pense pas vraiment que les AV ne vaudront plus rien, mais je pense qu'elles ne sont plus rentables, d'autant que les taxes vont sans doute augmenter.

Pour l'or il y a très peu de chances qu'ils l'interdisent. Quand ils l'avaient fait aux USA, ils l'avaient remboursé aux particuliers ( mais juste avant qu'ils ne dévaluent le $ )

Concernant l'investissement au niveau local, j'ai arrêté de me poser la question. Je pense qu'il n'y a RIEN ! Les taxes vont augmenter, la consommation va baisser...
Investir dans une entreprise soutenue par l'Etat, type nouvelles énergies ? Solaire, hydraulique, éolien,... Cela me paraît être le moins risqué à condition que les aides ne diminuent pas. L'agriculture sera pénalisée tant que la PAC existera. Il y a des entreprises qui devraient se maintenir ( alimentaire, jardinage, bricolage,... ) mais quelle sera la rentabilité ? Il y a le problème des charges, taxes professionnelles.
L'immo commercial est encore trop cher compte tenu des perspectives de croissance. L'occident ne signifie plus salaires élevés et société de consommation...

Conclusion : rentabilité faible, risque élevé. Du moins je n'ai pas trouvé de placement intéressant et je cherche encore... Si vous avez des idées elles sont les bienvenues !
A mon avis, et c'est malheureux à dire, il faudrait un truc que l'on ne peut faire qu'en France et que l'on pourrait exporter en Asie ( vin ? ). Jouer sur la conso locale c'est bien mais il n'y a pas de perspective de croissance et même possible dégradation. Or les prix immo sont trop élevés et les charges aussi. Jouer sur la dévaluation ? Comment ? J'ai meilleur temps d'acheter de l'or ou d'investir en bourse, avec les turbos, etc.

Acheter des bois, des terrains agricoles mais c'est pour le LT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://economie.aliceblogs.fr/blog
sergeetcoco
Attention je débute !!
Attention je débute !!


Nombre de messages : 11
Age : 46
Date d'inscription : 16/05/2010

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Dim 16 Mai 2010 - 11:17

Il y a certaines raisons d'avoir "peur" .... mais je pense plutôt que nous revenons à du fondamental ... les opérateurs ont été étonnés par la hausse post crack 2008 et là , c'est l'occasion , en s'aidant des cds, pour eux, de revenir à un CAC sous les 3500 !!! .... la zone 3450 est une zone d'équilibre pour moi ! ... à vraie dire un support .... Pour moi, la hausse phénoménale du CAC (il y a un an) SANS volume était suspecte et non compréhensible ... VOus savez la situation a, à vraie dire, peu changé depuis 2 ans ... les états européens (ou pas) étaient autant endettés .... vous souvenez vous des émeutes Grecques en décembre 2008 ? .... non ? .... le marché en faisait peu cas !!!! ... et pourtant ! .... non, pour moi on revient à une norme post crise ..... Les marchés on tout bonnement depuis 2 ans comblé un vide politique (en l'occurence un vide européen) .... et c'est TRES dangereux car le marché a peur du vide ..... la preuve !

Un marché a 3000 ? .... pourquoi pas .... en fait je m'en fiche .... Par contre, il faut tourner son observation sur la macroéco et sur une réelle politique européenne concrète ... """j'allais dire : "ENFIN, depuis le temps !!! "" ....

Vous parliez des AV à fond en EURO .... OUI, il y a un risque , bien entendu ... le risque c'est tout simplement, et c'est le seul à prendre en compte pour moi : la faillite de l'ETAT .....
"MAAAIIIIIIIISS NOOONNNN" dirons certains
"OOUUUUUU LAAAAA... on va y arriver ... " .... dirons d'autres

.... euh .. au fait ..... de combien est investie votre assurance vie sur la dette grecque ? ... 1 % ..... 5 % ?
Moi, ce que j'en pense, c'est qu'il commence a y avoir des doute sur les marchés .... pour une AV !!!! jamais j'aurais cru que ce doute arrive un jour !!!! .....
Lorqu'une vraie gouvernance EUROPEENE sera en vigueur, oui, il y aura de quoi se rassurer, et je suis sur qu'on va y arriver ... paradoxalement, le marché accélère cette mise en place !

Mais quant aux indices : pour moi ils reviennent enfin a du raisonnable, donc pas d'inquiétude outre mesure !!!! ... et n'oubliez pas: c'est quand la fin du monde est proche qu'il faut investir !!! ... les marchés semblent tjrs en déconnection avec la réalité économique !!!

Bon week end !!!

Serge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaco
Je me documente !
Je me documente !


Nombre de messages : 617
Date d'inscription : 08/08/2008

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Dim 16 Mai 2010 - 14:56

Je n'ai pas peur. Toutefois selon moi on ne peut pas parler de post-crise. On est en plein dedans et l'on n'a pas encore franchi le cap le plus difficile.
La valorisation des actions se base sur quoi ? Soit on fait des restrictions budgétaires, on laisse les taux monter, les obligations cracher, les États faire faillite, dans ce cas les actions sont TRÈS sur-valorisées. Soit on dévalue les monnaies et les actions vont remonter.

Personnellement je pense que le CAC va remonter.

Je ne dis pas que les AV en euro sont très risqués. Je dis qu'ils ne sont pas rentables et qu'ils devraient avoir de moins en moins d'adeptes ( à part quels personnes âgées naïves )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://economie.aliceblogs.fr/blog
sergeetcoco
Attention je débute !!
Attention je débute !!


Nombre de messages : 11
Age : 46
Date d'inscription : 16/05/2010

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Dim 16 Mai 2010 - 22:25

... vous parliez de dévaluation .... je pencherais effectivement intuitivement sur ce mode de glissement des monnaies....
Quant au CAC, bien entendu qu'il va remonter ... à CT ou MT .....mais le marché actions doit être tout SAUF un investissement. Je ne me concidère d'ailleurs plus comme investisseur et j'en suis outré moi même ! .... C'est une des raisons de ma réflexion sur le fait de rester sur les marchés ou pas .... car derrière une actions il y a des salariés .... et pourtant une action n'est devenue qu'un pion ou une case sur un tapis de jeu ! ....

A LT (TLT ?) les indices auront par contre (attention cela n'engage QUE moi) une tendance baissiere +++ avec des coups de hausses pour attirer le spéculateur .... D'après vous, pourquoi autant de plateformes offrent la possibilité de trader pour des couts dérisoires .... même un chômeur peut miser ses 500 euros sur du TMS coté à 1 euro (1 euro ? ..... waahhhou !! pas cher !!!)

... mais je veux saper le moral à personne... je suis juste un peu en colère de voir ce que le marché financier est devenu !!

Vous avez des sous ? : achetez des terrains ou de la pierre amha...
A bientôt et merci de votre échange Jaco ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaco
Je me documente !
Je me documente !


Nombre de messages : 617
Date d'inscription : 08/08/2008

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Dim 16 Mai 2010 - 22:35

De rien... Ça fait du bien de discuter car moi aussi je suis en colère.

Même pour l'or ou l'argent, ou le pala. Je me dis qu'au final je ne fais que maintenir mon pouvoir d'achat en fait... Un comble ! Et comme autour de moi les gens perdent du pouvoir d'achat, je m'enrichis...
Donc investir ? J'aimerais bien. En pratique je ne fais que me protéger, rien de plus ! D'ailleurs investir où ? En France je serai traité de profiteur et taxé...

Les terrains et la pierre, c'est ce que je fais. Toutefois méfiance car dans beaucoup d'endroits les prix élevés ne sont pas justifiés. Il faut acheter seulement des biens de qualité et au bon prix.

Les matières premières ne sont pas en bulle toutefois. Je pense notamment à l'or ou l'argent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://economie.aliceblogs.fr/blog
Jaco
Je me documente !
Je me documente !


Nombre de messages : 617
Date d'inscription : 08/08/2008

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Lun 17 Mai 2010 - 18:34

http://www.boursorama.com/international/detail_actu_taux.phtml?num=e0f576eee07c555fd039253a58b59357

La Banque centrale européenne (BCE) a acheté 16,5 milliards d'euros d'obligations d'Etats de la zone euro (...) la BCE, qui va également permettre aux banques d'utiliser leurs dépôts à terme comme collatéraux.

Ca fait pas Tilt, ça ?

"Les dépôts à termes fixes détenus dans le cadre de l'Eurosystème peuvent être assimilés à des nantissements pour les opérations de crédit de l'Eurosystème", a précise la BCE.
Les analystes s'attendent à ce que ces opérations deviennent permanentes avec des montants plus élevés à mesure que s'accumuleront les titres de dette publique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://economie.aliceblogs.fr/blog
sergeetcoco
Attention je débute !!
Attention je débute !!


Nombre de messages : 11
Age : 46
Date d'inscription : 16/05/2010

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Lun 17 Mai 2010 - 20:47

17 mai 2010 à 10h31
Marc Fiorentino : «Le public doit savoir que les marchés sont manipulés !»

Fortis ? «On a fait paniquer les gens pour qu'elle puisse être ‘ramassée à la casse’.» La Grèce ? «C'est un test avant la ‘mère des batailles’ sur la dette américaine.» Qu'est-ce qui arrêtera les spéculateurs ? Morceaux choisis de Marc Fiorentino, l'un des gourous les plus courus de la place financière parisienne, qui prédit l'implosion prochaine de l'économie chinoise.


Marc Fiorentino est un financier qui s'assume mais qui n'assume pas pour autant tout ce que la finance fait. Sa deuxième vie, à côté de la finance, est l'écriture. Ce Français de souche tunisienne est en effet aussi, «à titre accessoire », l'auteur comblé de véritables bestsellers - le dernier en date étant Pour tout l'or du monde (1). Fortune faite mais pas « rangé des voitures » pour autant, il dit avoir écrit son dernier roman avec la volonté de raconter et de vulgariser ce qui peut se passer réellement dans les coulisses du secteur financier, un monde qu'il connaît au demeurant fort bien pour y travailler lui-même depuis maintenant 26 ans. Morceaux choisis d'une rencontre dans son bureau parisien, au siège de ses sociétés (Euroland, Allofinance...), basé... rue Balzac.
Que pensez-vous de la situation en Grèce ?

Marc Fiorentino : C'est la genèse de mouvements beaucoup plus forts. C'est un « test » avant de mener un jour « la mère de toutes les batailles », celle sur la dette américaine. Le grand public doit donc comprendre que les marchés sont en fait manipulés. Pour l'instant, les fonds spéculatifs fourbissent leurs armes sur des cibles plus petites. Et tout comme Hitler a envahi la Pologne et la Tchécoslovaquie avant de s'en prendre finalement à la France, les fonds spéculatifs s'en prennent pour l'instant à la Grèce avant de s'en prendre par la suite aux Etats-Unis !

Mais de là à imaginer que les Américains accepteront de se (sou)mettre au régime sec du FMI...

Les Américains n'auront pas envie de se défendre et, à la limite, ils en appelleraient presque de leur voeux une attaque sur la dette américaine !

Pourquoi ?

Dans le langage populaire, on dit aux Etats-Unis que « ce qui est bon pour General Motors est aussi bon pour l'Amérique ». Et GM est en... chapter 11 [NDLR : en concordat] ! Bref, les Américains finiront un jour par dire : « On vous doit 100 mais on ne vous remboursera que 60. Ainsi, on restera debout et on sera toujours vos clients ! » La mentalité des Américains est ainsi faite qu'ils n'ont pas la même idée que nous, Européens, de la cessation de paiements. Là-bas, ne dit-on d'ailleurs pas qu'il faut avoir fait faillite deux fois avant de réussir ?

Pensez-vous que les Chinois vont laisser faire ?

Le monde aura en tout cas à se préparer à un nouveau Bretton Woods. Dans les faits, on permettra certainement aux Etats très endettés d'annuler une partie de leurs dettes, tout comme ce fut d'ailleurs le cas avec l'Amérique du Sud dans les années 1980. Quant à la Chine, elle a évidemment tout intérêt à laisser l'économie américaine debout. Ne serait-ce déjà que pour pouvoir continuer à y écouler ses produits...

Peut-on dès lors imaginer dans la foulée une flambée du cours de l'or ?

Avant d'arriver à une solution de réalignement international, il y aura au bas mot une année de pourparlers mais, en cas de crise, l'once d'or pourrait, qui sait ? monter jusqu'à 2 000 à 3 000 dollars...

Quand verriez-vous ce scénario se dérouler ?

D'ici à deux ans au maximum. Le plus paradoxal est que les problèmes viendront selon moi de... la reprise économique !

Pourquoi ?

La reprise économique provoquera immanquablement une hausse des taux d'intérêt, donc une hausse du coût de la dette. Cette situation sera particulièrement difficile à supporter pour les Etats déjà surendettés, avant que l'inflation ne vienne tout de même réduire le poids réel de cette dette. Cela étant, ce que d'aucuns oublient un peu vite, c'est que si l'inflation augmente, les taux d'intérêt augmenteront à leur tour aussi, et donc le poids de la charge de la dette. Et quand on sait que, pour beaucoup de pays, c'est déjà le principal poste budgétaire...

Nous vivons dans un monde globalisé. La crise des subprimes nous l'a suffisamment démontré. Quid alors, selon vous, des répercussions chez nous ?

Chez nous, la situation est différente : historiquement, les Etats se sont endettés pour rendre des services aux ménages, services qu'ils ne payaient pas. Les ménages ont donc ainsi eu de quoi épargner. En France, l'épargne des ménages est égale au volume de la dette de l'Etat. On vit donc dans une sorte d'autarcie financière. Si, demain, le monde financier devait exploser, l'Etat français pourrait se financer auprès des ménages. En fait, notre chance, c'est de vivre sur un continent d'épargnants, moins dépendant qu'on ne l'imagine des marchés étrangers.

En Grèce, le remède de cheval imposé par le FMI et l'Union européenne a mis les gens dans la rue. Imaginerait-on « demain » pareil scénario chez nous ?

Le jour où les gens ont peur, on peut leur demander n'importe quoi ! En 2008, en contrepartie de la garantie sur leurs dépôts bancaires, les gouvernements auraient par exemple pu demander aux gens de travailler 3 ans de plus ! Ils ont loupé là l'opportunité de demander des sacrifices à la population sans révolte sociale en corollaire !

Est-ce cependant normal et acceptable de voir la spéculation in fine acculer les populations à de si lourds sacrifices ?

Notre système social est en fait utopique. Les Etats européens ne peuvent plus assurer le vieillissement de la population et assumer leur responsabilité en termes de sécurité sociale. En l'état actuel des choses, le financement structurel des retraites est impossible. Ne vous trompez pas, je ne dis pas que c'est bien, je vous fais juste part de la réalité face à laquelle on va se retrouver. Vous savez, en Europe, les gens continuent à croire que l'Etat est une sorte de deus ex machina, bref, une sorte de création divine où l'argent viendrait du ciel. Or l'argent vient de la poche des gens et tout est fait a priori pour fonctionner en circuit fermé. Si on sort du modèle, on se retrouve alors dans une situation à la grecque avec, à la clé, un dur rappel à la réalité. En deux mots, le modèle européen - du fait du vieillissement de sa population - ne fonctionne plus et les politiciens n'ont pas le courage affiché de le remettre en cause. Ils n'ont évidemment pas envie d'avoir une grève générale alors qu'il y a toujours une phase d'élection en ligne de mire. Ils attendront donc patiemment que le système explose, comme en Grèce. Et ils finiront par dire aux gens : « C'est comme ça ou bien on ne nous prête plus d'argent ! »

Et la Chine dans tout cela ?

La Chine ne sera pas « attaquée », elle va carrément imploser !

Qu'est-ce qui vous amène à cette affirmation ?

Cela fait plus de vingt ans que je m'intéresse aux « bulles ». J'ai une check-list de 20 critères qui font qu'on est ou non dans un phénomène de « bulle ». Pour la Chine, j'ai déjà coché au bas mot 15 des 20 cases de ma liste ! Ce pays entretient le mensonge permanent. Ainsi, contrairement aux Etats-Unis et à l'Europe, la Chine n'accepte pas la chute de son PIB. Du coup, elle maintient artificiellement sa croissance économique au-dessus des 8 % fatidiques. Et pour cela, elle a pourri - c'est le terme - le bilan de ses banques. Obligées de prêter à des régions, à des collectivités pour des projets qui ne seront jamais rentables, les banques chinoises croulent aujourd'hui sous les mauvaises créances. Cela étant, prestige oblige, si la Chine fera tout pour tenir jusqu'au terme de l'Exposition universelle de Shanghai, je n'ai cependant pas le moindre doute sur l'implosion prochaine de l'économie chinoise !

Concrètement ?

Ce sera pour elle un retour cinq ans en arrière, comme ce fut le cas au Japon dans les années 1980. Et il lui faudra cinq à sept ans pour revenir dans la course. Géopolitiquement, il y a du positif là derrière. En effet, depuis des années, en donnant l'impression qu'elle a vraiment d'immenses réserves de change (en occultant une dette tout aussi abyssale), la Chine a politiquement renforcé des Etats « peu fréquentables », tels l'Iran, le Soudan et nombre de dictatures africaines. Là aussi, des cartes vont être redistribuées.


La crise financière de 2008 nous a démontré que la finance est mondialisée. Faut-il ici rappeler à quel point nous avons souffert en Europe - et singulièrement en Belgique - des conséquences des défaillances sur les prêts hypothécaires américains ?

Tout cela a été une énorme arnaque ! On s'est servi d'une crise extérieure - qui nous a certes touchés mais pas autant qu'on l'a dit - pour provoquer une panique qui a permis à certains de redistribuer les cartes, décrochant le gros lot au passage. En Belgique, on a fait volontairement paniquer les gens sur Fortis, histoire que Fortis puisse être « ramassée à la casse » et que les actionnaires soient « nettoyés ». Je ne suis pas là dans la théorie du complot. Je m'inscris juste dans la logique de l'industrie où on profite des circonstances pour acheter son concurrent à bon prix. Fortis était une très bonne affaire pour BNP Paribas !

Dans la foulée de la crise financière, les Etats s'étaient engagés à mieux réglementer le secteur financier. Où en est-on aujourd'hui entre « l'effet d'annonce » et « l'annonce des faits » ?
Nulle part ! Et le drame est dans l'hypocrisie des politiciens. Aux Etats-Unis, le président Obama avait clamé en arrivant au pouvoir : « Les bonus obscènes, c'est fini ! » Un an après, Citi, bien que détenue par l'Etat américain, a quand même versé de plantureux bonus ! En Grande-Bretagne, par contre, la taxe sur les bonus rapporte énormément d'argent. Le gouvernement anglais escomptait 500 millions de livres. Elle lui a finalement rapporté 2,8 milliards de livres ! En France, les discours de Sarkozy - qui se prend pour Besancenot - me fatiguent. Il nous a sorti 1 000 mesures pour relancer l'économie et seules 80 sont appliquées. Vous savez, les gens ne sont pas dupes. Voyez l'écart de popularité qui existe aujourd'hui entre un président qui ment et un Premier ministre qui parle vrai. La popularité va aujourd'hui à celui qui dit la vérité.

Un mot de conclusion à l'adresse des politiciens ?

Est-ce qu'il y a des gens qui gagnent à tous les coups ? Oui : les grands patrons des hedge funds, ces machines à faire de l'argent et qui ne font leur métier que sur le dos de la bêtise des gens. Ainsi, si on laisse fonctionner un marché des CDS (Credit Default Swaps) grecs sans réglementation, il ne faut pas se plaindre de voir ensuite les fonds gagner de l'argent en attaquant l'euro. Le métier des spéculateurs, c'est de gagner de l'argent, point. Et permettez-moi de rappeler au passage que dans les années 1980, la Fed [NDLR : la Banque centrale américaine] et la Bundesbank [NDLR : son alter ego allemand] engageaient des traders et les payaient très cher. Leur objectif était alors de se battre avec les mêmes armes que ceux qui étaient en face d'elles. L'expérience fut concluante. Pourquoi n'envisagerait-on rien de comparable aujourd'hui ?

(1) Ed. Robert Laffont, 2010, 414 p.

PROPOS RECUEILLIS PAR JEAN-MARC DAMRY, à PARIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
crozonette
Attention je débute !!
Attention je débute !!


Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 12/05/2010

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Lun 17 Mai 2010 - 22:36

Pas le temps de lire ce soir, trop fatiguée par ma journée.
Merci en tout cas de votre présence.....
Sans être parano, je n'ai pas envie de me retrouver dans le couloir des retraits en même temps que les autres français, s'il y un "booooom"!
J'ai lu une phrase dans une revue d'éco ce we qui me correspond parfaitement : "espérer le meilleur, mais se préparer au pire....."
En achetant terres et forêt, en installant poulailler, moutons, potager, herbes médicinales, on a au moins l'impression de "sécuriser" notre avenir....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaco
Je me documente !
Je me documente !


Nombre de messages : 617
Date d'inscription : 08/08/2008

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Mar 18 Mai 2010 - 11:11

La BCE menace de se transformer en "bad bank", selon un économiste influent :
http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_marches.phtml?num=f2a5f416d003140875baa1058b53997a
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://economie.aliceblogs.fr/blog
Buonaparte
Je me documente !
Je me documente !
avatar

Nombre de messages : 538
Date d'inscription : 19/03/2009

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Mar 18 Mai 2010 - 23:02

L'Allemagne interdit les vente à découvert ;

http://www.google.fr/url?sa=t&source=web&oi=news_result&ct=res&cd=4&ved=0CC4QqQIwAw&url=http%3A%2F%2Fwww.lepoint.fr%2Factualites-economie%2F2010-05-18%2Fl-allemagne-interdit-les-ventes-a-decouvert-a-nu%2F916%2F0%2F456377&ei=dfHyS7G2N8afsQblu72RDA&usg=AFQjCNE2Y8U_yfVD26x3UZ_AhPbOQDEMoQ&sig2=duUfDsNuAlZgt8pIg4QHEQ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Buonaparte
Je me documente !
Je me documente !
avatar

Nombre de messages : 538
Date d'inscription : 19/03/2009

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Mar 18 Mai 2010 - 23:24

Merci, sergeetcoco

Je pense aussi que le prochain gros pépin viendra d'Asie.

BCE Bad Bank, Jaco

Elle a du avaler des emprunts pourris, OK, mais si elle n'a pas su contrôler 2 des 3 critères de Masstricht (Endettement 60% du PIB et déficit 3%) il lui reste le dernier (qui t'intéresse Wink ; Inflation 2% !

Je me demande si cela ne fait pas parti d'un deal (ne toucher pas à mes 2%)?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
crozonette
Attention je débute !!
Attention je débute !!


Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 12/05/2010

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Mar 18 Mai 2010 - 23:37

Mon scénario à moi, c'est que les banques et les monnaies tiendront : pas possible que ceux qui dirigent perdent leur argent.
Par contre, tout ce qui est assurance, s'il n'y a plus que des petits sur ces crénaux, ça peut tomber.
J'ai eu mon banquier ce matin, et il a commencé à faire le malin. Et puis il a confirmé : si crack obligataire, l'AV est en plein dans la tourmente.
Pour sécuriser, il confirme que l'or, on doit en avoir en portefeuille (il ne me l'a pas proposé il y a un an, le bougre !) et sinon, en attendant, un compte à terme.
Question que je me pose pour la fermeture de mon AV : comme il y a des risques, qu'on ne retire pas pour le plaisir, les conditions de retrait et de fermeture sont elles différentes ? La taxation et les frais peuvent ils être revus à la baisse puisque nous fermons pour une cause de faillite possible ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth
Vieil habitué du forum
Vieil habitué du forum
avatar

Nombre de messages : 11726
Date d'inscription : 29/01/2005

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Mer 19 Mai 2010 - 1:28

Bonsoir;
Pour Crozonette: lorsque cette personne de ma famille s'est fait un peu forcer la main pour ouvrir une AV, j'ai demandé quelles étaient les conditions de sortie.
L'émetteur était la banque postale.
La réponse qu'ils ont faite est la suivante: si vous demandez à sortir, cela se fait sans frais en une semaine. Je ne sais pas si cela répond à ta question.

En tout cas, je trouve que nous sommes désagréablement bloqués dans cette affaire.

_________________
Animatrice sur dérivés. Sur boursorama, mon pseudonyme est 56529597
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
crozonette
Attention je débute !!
Attention je débute !!


Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 12/05/2010

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Mer 19 Mai 2010 - 9:41

Il n'y a pas de frais de sortie, je pense.
Mais une taxation plus lourde ? J'ai entendu mon mari affirmer que ce n'étais pas interessant de fermer avant terme, mais je ne sais plus pourquoi.
Je me renseigne sur mon contrat, et je vois.
J'ai présenté la chose ainsi à ma famille :
vous choisissez :
risque un : vous perdez tout si crack obligataire ?
risque deux : vous perdez les intérêts sur un an si vous avez bougé votre argent et qu'il ne se passe rien....

Le choix est simple.
Ca va être compte à terme durant un an, et après on voit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth
Vieil habitué du forum
Vieil habitué du forum
avatar

Nombre de messages : 11726
Date d'inscription : 29/01/2005

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Mer 19 Mai 2010 - 11:18

En fait le mieux est le compte à terme; plus de l'or au coffre.

En cas de gros problème bancaire pourquoi pas du liquide (qui évidemment ne rapporte rien) dans le coffre (mais ce dépôt de liquide n'est pas couvert par l'assurance-coffre)

_________________
Animatrice sur dérivés. Sur boursorama, mon pseudonyme est 56529597
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
crozonette
Attention je débute !!
Attention je débute !!


Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 12/05/2010

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Mer 19 Mai 2010 - 11:38

Voilà, c'est ça. Plus forêt, champs et pierre.
Le liquide, on y a pensé aussi, lol, nous retirons un peu chaque semaine.
Certains nous liraient, ils nous prendraient pour des parano....mais je préfére être dans mes chaussures quand cela sautera que dans les leurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaco
Je me documente !
Je me documente !


Nombre de messages : 617
Date d'inscription : 08/08/2008

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Mer 19 Mai 2010 - 12:57

ben forets et champs ne sont pas faciles à acheter quand on n'est pas agriculteur, c'est ça le truc. On ne peut acheter que des petits terrains...

ET en outre ce n'est pas très rentable à moins d'y faire de l'agriculture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://economie.aliceblogs.fr/blog
sergeetcoco
Attention je débute !!
Attention je débute !!


Nombre de messages : 11
Age : 46
Date d'inscription : 16/05/2010

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Mer 19 Mai 2010 - 19:18

Vous parlez de crack obligataire ...... Pourquoi orientez-vous vos dires vers cette supposition ? .... Crack obligataire est pour moi synonyme de faillite des Etats ..... et si faillite des états il y a, vos sous (en banque ou pas) ne vaudrons plus grands chose ...... Si nous restons ds ce système de pensées catastrophe, il faut savoir que l'Etat pourrait très bien interdire un particulier de posséder de l'or physique chez lui (napoléon ou autres...) comme le fit Roosevelt (1933) (exportations d’or : niet - convertibilité du dollar : nada - interdiction aux particuliers de posséder de l’or à des fins d’investissement) .... quand à l'or papier a t il une réelle valeur même actuellement ?...
L'or est une valeur refuge tres complexe à comprendre .... nous sommes ds l'ere orifère .. ok ... mais demain ? ...

Je veux dire par là qui si un état fait faillite, de tout manière vos sous : vous en avez plus ... où qu'il soit !


Si faillite il doit y avoir, ce sera la faillite d'un système .... et j'espère que l'Europe a mis le doigt, concrètement, sur ce qui fait mal à nos "gestionnaires" centraux .... Ok , en communication ils (elle ?) s'y prennent comme des pieds .... mais patience, j'espere qu'une nouvelle ère financière est en gestation ! ....J'essaie de ne pas être trop naif non plus ..... les flux financiers sont maintenant capables, a tout moment, au gré de volontés purement spéculative, de se balader et "d'attaquer" .... euh non pardon ... de spéculer ..... euh de faire vendre pour acheter à bon prix ..... euh non ... de vous arnaquer .... euh je sais plus comment dire moi ..... en qqs micro secondes l'euro, puis le yen , puis puis puis ... et un jour ce sera un secteur, puis une région etc ...... euh ... faut peut être revenir à un jeu + raisonnable et moins centralisé ...


Dernière édition par sergeetcoco le Mer 19 Mai 2010 - 20:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sergeetcoco
Attention je débute !!
Attention je débute !!


Nombre de messages : 11
Age : 46
Date d'inscription : 16/05/2010

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Mer 19 Mai 2010 - 20:02

Lecture ludique :

...."Ainsi, le Los Angeles Times dans un article paru aujourd'hui interrogeait Danon Robinson, recruteur pour Toro Trading à Wall Sreet. "Si une personne est douée au poker, il y a de fortes chances qu'elle le soit aussi dans les affaires", explique-t-il, "Si vous ne vous y intéressez pas, c'est quasiment un signal d'alarme, presque l'équivalent de ne pas lire le Wall Street Journal." Si une partie de Wall Street, particulièrement l'investissement bancaire, recrute des gens bien éduqués ayant pratiqué des sports d'équipe au lycée, d'autres comme Toro Trading s'intéressent plus à l'intelligence, l'astuce, la capacité à réfléchir rapidement et prendre une décision en conséquence, et toutes autres qualités essentielles pour un joueur de poker. Ils considéreraient que tout bon joueur de poker prend ce qu'il faut comme risque, sans exagération. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'éventualité concrète d'une faillite bancaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» le bar a fait faillite ?
» Référentiel SAMU/SDIS, référentiel SAMU/AP ???
» FEDEX ! FX ! FDX
» Mexicana ! MX ! MXA
» Niki ! HG ! NLY

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES GENTILS BOURSIERS, site de forums de bourse à accès réservé :: A la découverte des marchés boursiers: nos forums boursiers généralistes :: Discussions en direct entre nos membres-
Sauter vers: