LES GENTILS BOURSIERS, site de forums de bourse à accès réservé

Quelques forums de discussion sur la bourse dans un cadre calme et sécurisé
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'éventualité concrète d'une faillite bancaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Vero
Je cherche, pour progresser !
Je cherche, pour progresser !


Nombre de messages : 2322
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Sam 15 Mar 2008 - 16:46

Trouvée sur le forum cac 40: cette file de discussion sur l'éventualité d'une faillite de banque de dépôt française:

http://www.boursorama.com/forum/message.phtml?page=1&symbole=1rPCAC&file=371388466

De jack077 (OPA havas 3.60 E) Boursomarquer jack077 Ignorer jack077 Recommander ce message 1
QUESTION SERIEUSE ? SI LES BANQUES 12:45 15/03/08
FRANCAISES font faillite la semaine prochaine dans le sillage

des banques US et du monde entier les depots banquaire sont

garanties a hauteur de combien ?????? par personne

=================
Réponse: 70000 €
=================
http://www.boursorama.com/forum/message.phtml?page=1&id_message=371389118

De labadie (bear & déflation) Boursomarquer labadie Ignorer labadie Recommander ce message 1
on a un bon fonds décoratif (le FGD) 13:33 15/03/08
Ce fonds décoratif est en effet doté de la bagatelle de...2 milliards d'€ si on additionne tout ce que ce gadget a collecté depuis sa création.

http://www.garantiedesdepots.fr/spip/article.php3?id_article=6&id_rubrique=6#G

Ce qui représente quand même la somme considérable de 35€ par français.

Ah oui, j'oubliais un détail...ce fonds est censé garantir une somme de 70 000€ par compte en banque...il garantit ainsi 1500 milliards de dépôts avec 2 milliards en caisse. Sachant que la faillite d'une seule banque type CL représente plusieurs dizaines de milliards d'€, je laisse à chacun le soin d'évaluer la solidité de ce gadget.
=================

http://www.boursorama.com/forum/message.phtml?page=1&id_message=371389348

De labadie (bear & déflation) Boursomarquer labadie Ignorer labadie Recommander ce message 0
merci labadie voir mes posts dejà dit 13:50 15/03/08
Oui, on a la même analyse.
A nuancer un peu, vu qu'en cas de grosses faillites bancaires, c'est sans doute (comme d'habitude) le contribuable qui paiera et qui "garantira" via des nationalisations des banques en difficulté...mais on n'en est pas certain et en attendant il vaut mieux être dans des banques solides.
=================

Je copie ci-dessous la page d'accueil de ce lien fourni par Labadie mais il est mieux d'aller le lire, ainsi que ses annexes:

http://www.garantiedesdepots.fr/spip/article.php3?id_article=6&id_rubrique=6#G

Citation :
Garantie des dépôts, dite "garantie espèces"
A/ Définition des dépôts garantis
B/ Dépôts exclus de la garantie
C/ Définition des établissements adhérant au Fonds de Garantie des Dépôts
D/ Date de prise d’effet de la garantie pour le calcul des indemnisations
E/ Plafond de l’indemnisation et règles particulières de calcul de celle-ci
F/ Modalités et délais d’indemnisation
G/ Ressources du Fonds de Garantie des Dépôts concernant la garantie des dépôts
Annexe 1 : Pays de l’Espace Economique Européen
Annexe 2 : Monnaies de l’Espace Economique Européen
Annexe 3 : Dépliant d’information

A/ Définition des dépôts garantis

Il s’agit de tout solde créditeur résultant de fonds laissés en compte ou de situations transitoires provenant d’opérations bancaires normales que l’établissement de crédit doit restituer conformément aux conditions légales et contractuelles applicables notamment en matière de compensation.

Outre les dépôts figurant sur un ou plusieurs comptes bancaires, comme par exemple les dépôts à vue, les comptes sur livret, les plans d’épargne-logement, les dépôts de garantie, lorsqu’ils deviennent exigibles et les sommes dues en représentation de bons de caisse et de moyens de paiement de toute nature, sont couverts par le Fonds de Garantie des Dépôts.

B/ Dépôts exclus de la garantie

Selon le règlement CRBF n° 99-05, art. 3, les principales exclusions sont :

Les dépôts découlant d’opérations pour lesquelles une condamnation pénale définitive a été prononcée à l’encontre du déposant pour un délit de blanchiment de capitaux sur le fondement des articles 222-38, 334-1 ou 334-2 du Code pénal ou de l’article 415 du Code des douanes.

Les dépôts pour lesquels le déposant a obtenu de l’établissement de crédit, à titre individuel, des taux et des avantages financiers qui ont contribué à aggraver la situation financière de l’établissement.

Les dépôts non nominatifs (ex. bons anonymes) autres que les sommes dues en représentation de moyens de paiement de toute nature émis par l’établissement de crédit.

Les titres de créances négociables (ex. : certificats de dépôt, bons à moyen terme mobilisables [BMTM]), définis par l’article L 213, alinéa 1 et suivants du Code monétaire et financier.

Les dépôts qualifiés " d’autres titres de créances " (ex. : obligations) émis par l’établissement de crédit et les engagements découlant d’acceptation propre et de billets à ordre.

Les dépôts en devises autres que celles des Etats de l’Espace Economique Européen. Vous pouvez consulter la liste des devises couvertes par la garantie du Fonds de Garantie des Dépôts.

Les éléments de passif (ex. : actions et titres subordonnés) entrant dans la définition des fonds propres de l’établissement au sens du règlement CRBF n° 90-02 du 23 février 1990 modifié, relatif aux fonds propres.

Les dépôts des associés personnellement responsables et commanditaires détenteurs d’au moins 5 % du capital de l’établissement de crédit, administrateurs, membres du Directoire et du Conseil de Surveillance, dirigeants et commissaires aux comptes de l’établissement de crédit ainsi que tout déposant ayant les mêmes qualités dans d’autres sociétés du groupe.

Les dépôts de tout tiers agissant pour le compte des personnes citées au paragraphe 8 ci-dessus.

Les dépôts des organismes de placement collectif (ex. Sicav, FCP).

Les dépôts des organismes de retraite et de fonds de pension.

C/ Définition des établissements adhérant au Fonds de Garantie des Dépôts (mécanismes de "garantie espèces")

Ne sont garantis que certains dépôts (cf. Garantie des dépôts et Garantie des titres) dès lors qu’ils ont été reçus par les établissements de crédit adhérant au Fonds de Garantie des Dépôts c’est-à-dire :

d’une part, les établissements de crédit ayant leur siège social en France métropolitaine, dans les DOM, les TOM et dans la Principauté de Monaco,

d’autre part, les succursales d’établissements de crédit ayant leur siège social dans un Etat qui n’est pas de l’Espace Economique Européen (ex. USA, Brésil, Japon) (cf. règlement CRBF n° 99-07, Titre I).

Tous ces établissements doivent avoir été agréés par le Comité des établissements de crédit et des entreprises d’investissement.

Vous trouverez la liste des établissements adhérant au Fonds de Garantie des Dépôts.

La succursale établie en France métropolitaine et dans les DOM d’un établissement de crédit ayant son siège social dans un Etat de l’Espace Economique Européen ( B-I-Annexe 1) peut, dans la mesure où le système de garantie du pays d’origine est moins favorable, adhérer à titre complémentaire au Fonds de Garantie des Dépôts français en application du règlement CRBF n° 99-07, Titre II. Pour cela, une convention doit être conclue entre le système auquel adhère la maison-mère de la succursale et le Fonds de Garantie des Dépôts. A ce jour, il n’existe aucune convention de ce type, aucune de ces succursales ne peut donc se prévaloir d’une garantie du Fonds de Garantie des Dépôts.

En tout état de cause, et pour que le déposant puisse procéder à une vérification directe, tout établissement de crédit habilité à recevoir des dépôts en France (établissements agréés par le CECEI couverts par le Fonds de Garantie des Dépôts, ou succursales de l’Espace Economique Européen non couvertes par le Fonds de Garantie des Dépôts) est tenu d’informer le déposant du système de garantie des dépôts auquel il adhère.

Vous trouverez le modèle d’un dépliant établi par la profession qui ne concerne que les établissements adhérant au Fonds de Garantie des Dépôts français.

D/ Date de prise d’effet de la garantie pour le calcul de l’indemnisation

La situation des comptes des déposants est prise en compte à la date d’indisponibilité fixée par la Commission Bancaire.

E/ Plafond de l’indemnisation et règles particulières de calcul de celle-ci (Règlement CRBF n° 99-05, Titre II)

Le plafond de l’indemnisation par déposant est de 70 000 €.

Le plafond de la garantie s’applique par établissement, quel que soit le nombre de comptes ouverts par un même déposant en France ou dans des succursales de cet établissement implantées dans l’Espace Economique Européen.

Les dépôts en devises des pays de l’Espace Economique Européen sont convertis en euros selon le cours observé à la date d’indisponibilité des dépôts.

Pour déterminer le montant indemnisable de déposants titulaires d’un compte-joint, il est tenu compte de la part revenant à chaque déposant dans le total du compte-joint. Cette part est ajoutée aux dépôts spécifiques à chaque déposant s’il y a lieu, le tout dans la limite de 70 000 € par déposant.

Inversement, est considéré comme appartenant à un déposant unique, le compte sur lequel deux personnes au moins ont des droits en leur qualité d’associé d’une société, de membre d’une association ou de tout groupement similaire non dotés de la personnalité morale (indivision, société en participation E). Les dépôts sont, pour le calcul du même plafond, regroupés comme s’ils étaient effectués par un seul déposant.

Lorsque le déposant n’est pas l’ayant droit (par ex. : cas du syndic de copropriétés, du tuteur de personnes incapables etc.) des sommes déposées sur le compte, c’est l’ayant droit qui bénéficie de la garantie du Fonds de Garantie des Dépôts à condition que cet ayant droit ait été identifié ou soit identifiable avant le constat de l’indisponibilité des dépôts.

S’il existe plusieurs ayants droit, il est tenu compte, pour le calcul du plafond mentionné ci-dessus, de la part revenant à chacun d’eux conformément aux dispositions régissant la gestion des sommes déposées.

Sont déduits de l’assiette totale, les soldes débiteurs ainsi que toute dette du déposant arrivée à échéance et non honorée.

F/ Modalités et délais d’indemnisation (Règlement CRBF n° 99-05, Titre III)

a) Modalités

C’est la Commission Bancaire qui demande l’intervention du Fonds de Garantie des Dépôts hors les cas d’ouverture d’une procédure de redressement ou de liquidation judiciaires. Elle le fait immédiatement après avoir constaté l’indisponibilité des dépôts au plus tard 21 jours après avoir établi pour la première fois qu’un dépôt échu et exigible n’a pas été restitué par un établissement de crédit pour des raisons qui pourraient être liées à sa situation financière. Dans le même temps, elle notifie sa radiation à l’établissement de crédit concerné.

A partir des documents produits par l’établissement de crédit concerné, le Fonds de Garantie des Dépôts vérifie les créances des déposants se rapportant à des dépôts indisponibles et informe les ayants droit sans délai par lettre recommandée de l’indisponibilité de leurs dépôts.

Cette lettre indique à chacun des déposants le montant et la nature des dépôts couverts au titre de la garantie des dépôts ainsi que les créances qui sont exclues de l’indemnisation.

Cette lettre informe également les déposants qu’ils ont un délai de quinze jours pour formuler toute remarque utile à leur indemnisation ou pour contester le décompte proposé.

Au terme de ce délai et sauf contestation, le Fonds de Garantie des Dépôts engage le règlement de l’indemnisation des déposants.

Dans l’hypothèse de l’ouverture d’une procédure collective prononcée à l’encontre de l’établissement de crédit défaillant, la lettre du Fonds de Garantie des Dépôts précise aux déposants les modalités et la procédure à suivre pour déclarer auprès du représentant des créanciers ou du liquidateur nommé par le Tribunal de commerce, les créances exclues de l’indemnisation.

Dans le cadre d’une procédure de règlement ou de liquidation judiciaires prononcée à l’encontre d’un établissement de crédit pour lequel le Fonds de Garantie des Dépôts est intervenu, ce dernier transmet au représentant des créanciers ou au liquidateur nommé par la juridiction commerciale, le détail par déposant des créances indemnisées par lui et de celles qui ne l’ont pas été (décret 2000-1307 du 26 décembre 2000, art. 12-3).

b) Délais

Le Fonds de Garantie des Dépôts indemnise1 , dans un délai de deux mois à compter de la demande d’intervention formulée par la Commission Bancaire, les créances admises par lui au titre de la garantie.

Lorsque les circonstances l’exigent, le Fonds de Garantie des Dépôts peut demander à la Commission Bancaire une prolongation de ce délai qui ne peut dépasser deux mois. La Commission Bancaire peut accorder au maximum deux nouvelles prolongations sans que chacune de celles-ci puisse dépasser deux mois.

Les délais prévus (y compris le délai de 15 jours donné au déposant pour contester) ne pourront être invoqués par le Fonds de Garantie des Dépôts pour refuser le bénéfice de la garantie à un déposant apportant la preuve qu’il n’a pas été en mesure de faire valoir à temps son droit à un versement au titre de la garantie.

G/ Ressources du Fonds de Garantie des Dépôts concernant la garantie des dépôts

L’ensemble des établissements de crédit agréés par le CECEI sont adhérents du Fonds de Garantie des Dépôts et lui fournissent les ressources nécessaires à l’accomplissement de sa mission. La contribution de chaque adhérent est calculée par la Commission Bancaire en fonction de critères définis par l’annexe au règlement CRBF n° 99-06 modifié étant précisé que le montant global réclamé ne doit pas mettre en péril la stabilité du système bancaire.

L’ensemble des établissements de crédit agréés par le CECEI sont adhérents du Fonds de Garantie des Dépôts et lui fournissent les ressources nécessaires à l’accomplissement de sa mission. La contribution de chaque adhérent est calculée par la Commission Bancaire en fonction de critères définis par l’annexe au règlement CRBF n° 99-06 modifié étant précisé que le montant global réclamé ne doit pas mettre en péril la stabilité du système bancaire.

De sa création à 2002, les ressources collectées par le Fonds de Garantie des Dépôts auprès de ses adhérents s’élèvent à 1 450 millions d’euros sous différentes formes : certificats d’association, cotisations, dépôts de garantie (cf. CRBF n° 99-08 modifié). A compter de 2003 et jusqu’en 2006, le montant global annuel des versements (CRBF n° 2002-11) est fixé à 150 millions d’euros et vise à reconstituer le montant et la structure intitiale des ressourcesLes certificats d’association sont souscrits par chaque adhérent, ils sont remboursés en cas de retrait d’agrément non lié à une fusion-absorption. Les cotisations sont des ressources définitives du Fonds de Garantie des Dépôts, elles peuvent toutefois, à la demande de l’adhérent, être constituées sous forme de dépôts de garantie remboursables au bout de 5 ans mais transformables, à première demande, par le Fonds de Garantie des Dépôts en cotisations définitivement acquises.

En outre, en cas de nécessité, le Fonds de Garantie des Dépôts peut emprunter des fonds auprès de ses adhérents et/ou appeler des cotisations complémentaires dont le montant est fixé par un règlement du Comité de la réglementation bancaire et financière.


Dernière édition par Elisabeth le Dim 28 Sep 2008 - 15:30, édité 1 fois (Raison : Edité pour être mis en post-it et figurer en tête de forum)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth
Vieil habitué du forum
Vieil habitué du forum


Nombre de messages : 11726
Date d'inscription : 29/01/2005

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Dim 16 Mar 2008 - 12:38

Les gens sont inquiets: voici l'adresse d'une nouvelle file qui vient de s'ouvrir sur le sujet:
http://www.boursorama.com/forum/message.phtml?page=1&id_message=371398929
"De eva12312 (eva12312) Boursomarquer eva12312 Ignorer eva12312 Recommander ce message 0
si les banques garantissent 70 000 € 09:54 16/03/08
ceux qui ont plus, que devient le reste ? "

Dès que j'ai un moment je la copie ici.

Une autre:

http://www.boursorama.com/forum/message.phtml?file=371386313&pageForum=2
"De xtrans1 (FINESSE) Boursomarquer xtrans1 Ignorer xtrans1 Recommander ce message 5
je retire mes economies de la banque 10:08 15/03/08 "

Je ferai des copiés collés de tous les extraits intéressants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth
Vieil habitué du forum
Vieil habitué du forum


Nombre de messages : 11726
Date d'inscription : 29/01/2005

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Dim 16 Mar 2008 - 21:04

A)Détail de la première file: celle-ci:
http://www.boursorama.com/forum/message.phtml?page=1&id_message=371398929
"De eva12312 (eva12312) Boursomarquer eva12312 Ignorer eva12312 Recommander ce message 0
si les banques garantissent 70 000 € 09:54 16/03/08
ceux qui ont plus, que devient le reste ? "
(je copie les interventions intéressantes et non redondantes avec ce qui a déjà été écrit ici)

Citation :
De M3176300 (LORENBARRE) Boursomarquer M3176300 Ignorer M3176300 Recommander ce message 1
si les banques garantissent 70 000 € 09:55 16/03/08
Il est conseillé de ne pas placer + de cette somme dans une banque ; donc tu en prends une autre ;-)

De amutel (abeaumont(stoique)) Boursomarquer amutel Ignorer amutel Recommander ce message 1
le reste est perdu définitivement 09:58 16/03/08
en cas de faillite de la banque , en théorie les dépôts supérieurs à 70.000 € ne sont pas garantis par le fonds de garantie interbancaire .tu fais dans ce cas partie des créanciers chirographaires ....tu seras payée si le liquidateur a des fonds après liquidation des actifs..c'est ce qui aurait du se passer avec la faillite du lyonnais ..mais c'est en fait le contribuable qui a payé

De amutel (abeaumont(stoique)) Boursomarquer amutel Ignorer amutel Recommander ce message 0
le fonds de garantie interbancaire 10:02 16/03/08
dispose actuellement de 1,45 milliards de fonds disponibles .il est géré par la banque de France .si on calcule bien , il couvre seulement 20714 déposants à 70000 € ; c''est peu le fonds n'a jamais pris la peine d'augmenter le capital de couverture considérant que le risque en France était marginal .. à voir aujourd'hui

De olderic (olderic) Boursomarquer olderic Ignorer olderic Recommander ce message 1
deux,trois précisions... 10:04 16/03/08
La limite est par compte.
Elle s'applique sur les liquidités et les produits "maison".Si tu as des actions,pas de souci (sauf actions de la banque).
Les plus inquiets peuvent donc effectivement démultiplier les comptes,prendre plusieurs banques et curieusement investir dans le marché...

De sauveur (St. S) Boursomarquer sauveur Ignorer sauveur Recommander ce message 0
ne pas confondre compte bancaire et 10:05 16/03/08
sicav monétaire par exemple

De M3176300 (LORENBARRE) Boursomarquer M3176300 Ignorer M3176300 Recommander ce message 0
LIRE Leplat12 et tu sauras... 10:05 16/03/08
Les épargnants sont bien protégés en cas de faillite bancaire
JDF HEBDO | 02.02.2008

Les épargnants français bénéficient d'une protection de bon niveau en cas de faillite de leur banque. La loi du 25 juin 1999 a instauré le Fonds de garantie des dépôts, qui a notamment pour mission d'indemniser les clients d'une banque française en faillite. En revanche, les succursales françaises de banques étrangères ne sont pas obligées d'adhérer au Fonds de garantie des dépôts. A ce jour, aucune succursale de banque étrangère n'aurait adhéré.

Sur quels actifs porte la garantie ? Le dispositif vise à indemniser, dans la limite d'un plafond de 70.000 euros par déposant, tout solde créditeur inscrit au compte de chèques, comptes sur livret, plans d'épargne-logement, dépôts à terme et bons de caisse. Sont également protégés l'ensemble des titres et valeurs mobilières déposés auprès de l'établissement bancaire. Par ailleurs, si le déposant possède des comptes débiteurs (découvert autorisé ou non, crédit revolving, dette arrivée à échéance), ces sommes sont prises en compte pour déterminer l'assiette d'indemnisation. Dans le cas de comptes joints, le montant pris en compte est celui revenant à chaque déposant. Cette part est ajoutée aux soldes créditeurs du déposant, sans que le total puisse dépasser 70.000 euros.

En revanche, les titres de créances négociables et les valeurs mobilières émises par la banque en faillite ne font l'objet d'aucune garantie. Ainsi, le propriétaire d'un certificat de dépôt, de bons à moyen terme mobilisables, d'obligations et d'actions ne peut prétendre à indemnisation auprès du Fonds de garantie. La mise en oeuvre du mécanisme d'indemnisation est déclenchée par la Commission bancaire, qui demande l'intervention du Fonds de garantie.

Les fonds et Sicav n'entrent pas dans le champ des dépôts indemnisables. Ils sont la propriété exclusive des porteurs de parts, et non de la banque qui promeut ou commercialise le produit. En revanche, un fonds détenant des titres émis par un établissement en faillite supportera une perte à hauteur de son engagement.

De amutel (abeaumont(stoique)) Boursomarquer amutel Ignorer amutel Recommander ce message 1
deux,trois précisions... 10:07 16/03/08
en fait autre probleme : les parts de sicav et de fonds communs de placement ne sont pas couverts car ils ne sont pas votre propriété , mais la propriété des organismes qui les gèrent et ce sont eux qui devront vous indemniser ......

De amutel (abeaumont(stoique)) Boursomarquer amutel Ignorer amutel Recommander ce message 1
Leplat voir lien banque de france 10:11 16/03/08
http://www.banque-france.fr/fr/supervi/regle_bafi/comment/regle3.htm
je ne pense pas que tu puisses mettre en cause le site de la banque de France

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth
Vieil habitué du forum
Vieil habitué du forum


Nombre de messages : 11726
Date d'inscription : 29/01/2005

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Dim 16 Mar 2008 - 21:14

Suite de la file A):
Citation :
De 56529597 (profs attaqués:stop!) Boursomarquer 56529597 Ignorer 56529597 Recommander ce message 0
deux,trois précisions.../question à Old 10:12 16/03/08
Oldéric
une question que je me pose
j'ai actuellement un gros pb: on a vidé un compte que ma famille avait à la sg (vidage commencé en octobre; il ne reste plus dessus que 10k€ de titres dessus, qu'on va d'ailleurs transférer en faisant des ventes, et rachat sur un autre portefeuille pour ces titres pétroliers qu'on veut garder)

mais ça ne change pas le pb que maintenant on a dépassé 70k€ dans les banques de remplacement
d'où l'idée d'avoir des titres et non du liquide
mais comme je suis bear, je n'envisage de disposer que de titres en vente à découvert ou bien en options de baisse

le truc qui m'inquiète c'est que si on a des options de baisse ou certificats baissiers émis par des émetteurs qui deviennent en détresse, j'ai peur de subir une perte par défaut d'animation des marchés dérivés: exemple: la sg fait un clash et n'est plus là pour racheter les turbos puts qu'elle a émis

si tu peux me donner ton avis, merci

De 56529597 (profs attaqués:stop!) Boursomarquer 56529597 Ignorer 56529597 Recommander ce message 0
deux,trois précisions...voilà, Amutel 10:16 16/03/08
tout n'est pas si simple et c'est ça qui m'effraie
moi j'aimerais bien savoir ce qui va se passer en cas de clash pour mes turbo puts et certificats floorés détenus en LT en portefeuille

De amutel (abeaumont(stoique)) Boursomarquer amutel Ignorer amutel Recommander ce message 1
Profs attaqués lire 10:16 16/03/08
va voir le lien banque de France que j'ai donné : tu verras quels sont les dépôts couverts .les turbos font partie des produits déposés à la banque , ils sont donc couverts et sont ta propriété , même en tant que produits dérivés.à l'inverse des parts de SICAV ou de FCP .. le risque pour les turbos en cas de graves pb financiers , est de voir leurs cours manipulés ..déjà vu depuis quelques mois ici

De dan_y44 (dan_y44) Boursomarquer dan_y44 Ignorer dan_y44 Recommander ce message 2
c'est une garantie hypothétique 10:17 16/03/08
complètement ridicule.
la garantie c'est 0.

De 56529597 (profs attaqués:stop!) Boursomarquer 56529597 Ignorer 56529597 Recommander ce message 1
quelques solutions selon moi: 10:23 16/03/08
bon, les bulls qui me lisent vont rire car je suis catastrophiste; mais cela fait trois ans que je le suis, et jusqu'à présent, mes anticipations sur la situation ont été bonnes
je pense vraiment à un énorme clash (cataclysmique)

pour ceux qui ont plus de 70 k€; la solution serait d'avoir un compte par tranche de 70k€ mais vu ce qu'ont dit Amutel, et Labadie dans la file de l'autre jour, ça ne servira pas à grand chose

pour tout le monde: avoir le moins possible de cash en dépôt à la banque: cela veut dire:
1) réaliser un emprunt et retirer l'argent du compte
2) utiliser son cash pour
a) acheter de l'or en pièces
b) acheter des lingots d'argent
c) être investi en titres négatifs c'est-à-dire avoir un portif de vente à découvert (puisqu'on est bear), reporté de mois en mois (au fait: petite question: ces titres sont-ils considérés comme des titres en négatif ou bien comme du cash puisque la vente s'est faite à crédit?)
d)complément par petite quantité de dérivés : options diverses, mais en ayant le clic rapide pour le retirer si un émetteur montrait, en tant que banque , des signes de défaillance (c'est pourquoi, en ce moment, je n'achète plus pour le lt des dérivés émis par SG, pensant que la sg va avoir un pb grave selon ma conviction)

De 56529597 (profs attaqués:stop!) Boursomarquer 56529597 Ignorer 56529597 Recommander ce message 0
Merci Amutel 10:27 16/03/08
Je t'avoue que j'ai commencé à flipper en octobre sur la sg; et on a vidé un gros compte à partir de cette période; cela a été assez pénible de se présenter pour demander la casse des comptes à terme; la conseillère financière ne comprenait pas ce qui nos prenait
il nous reste à casser un petit PEA; ce qu'on va peut-être faire, c'est conserver le pea, plein en permanence avec des bx4, et ces titres sont à nous (mais ils sont émis par la sg, pfff quelle angoisse).

De dan_y44 (dan_y44) Boursomarquer dan_y44 Ignorer dan_y44 Recommander ce message 1
la loi lol 10:29 16/03/08
la loi tu la changes en cas de problème. rappelle moi le fond de garantie détiens combien? et puis un coup d'inflation fort et ta garantie c'est plus grand chose : c'est la méthode b pour te rembourser en papier.

De amutel (abeaumont(stoique)) Boursomarquer amutel Ignorer amutel Recommander ce message 1
Dan si tu veux dire que nous n'avons 10:29 16/03/08
aucune garantie tu as parfaitement raison .le fonds de garantie n''est pas du tout capitalisé .cette garantie est un reste fossile de la banque de grand père ...mais en toutes façons en France , on pense tjrs avoir recours à l'état providence .
en Grande Betagne ils ont purement et simplement nationalisé NORTHERN ROCK

De dan_y44 (dan_y44) Boursomarquer dan_y44 Ignorer dan_y44 Recommander ce message 0
Dan si tu veux dire que nous n'avons 10:31 16/03/08
la garantie en cas de problème c'est la nationalisation du syst bancaire. mais cette nationalisation COUTERA CHER. Et donc se payera avec de l'inflation ou des taxes plus élevées ou les 2. Pour le moment nous n'en sommes pas là mais aux US ce sera le cas pour de nombreuses banques de petite taille voire certaines de grande taille

De 56529597 (profs attaqués:stop!) Boursomarquer 56529597 Ignorer 56529597 Recommander ce message 0
moi j'ai envie de retourner HT de l'or 10:32 16/03/08
à chaque alerte qu'on a eue, j'ai acheté de l'or; je crois que je vais renforcer; c'est encore la meilleure façon de se débarasser du liquide qu'on a en dépôt dans les banques
et tant pis si cela contribue à assécher leurs liquidités; à chacun de chercher à sauver sa peau

De amutel (abeaumont(stoique)) Boursomarquer amutel Ignorer amutel Recommander ce message 0
risques bancaires sont de 2 ordres : 10:38 16/03/08

actuellement :
1-la possession de réserves de devis en dollars et US T BONDS , car le dollar s'est beaucoup déprécié et va continuer
l'exposition est d'autant plus forte que la réserve est importante .en Europe , al France ne vient qu'en 7 ème position :

Luxembourg 69,7 Milliards USD
Allemagne 41,7 Milliards USD
Irlande 18,7 Milliards USD
Pays-Bas 15,2 Milliards USD
Italie 14,6 Milliards USD
Belgique 13,2 Milliards USD
France 11,3 Milliards USD

De amutel (abeaumont(stoique)) Boursomarquer amutel Ignorer amutel Recommander ce message 0
risques bancaires sont de 2 ordres : 10:43 16/03/08
le second est l'exposition aux produits dérivés de toute nature , qui vont lreceoir l'onde de choc des subprimes Malheureusement , avec le mécanisme de la titrisation il est impossible de connaitre d'avance la nature des créances que la banque achète .C'est seulement lorsque la banque américaine , qui a vendu le "pack titré", fait faillite , que les créanciers se retournent vers le possesseur de deuxième main .... c'est le second effet "impulse" imprévisible ...


De 56529597 (profs attaqués:stop!) Boursomarquer 56529597 Ignorer 56529597 Recommander ce message 0
autre idée pour se protéger 10:43 16/03/08
retirer quelques milliers d'euros de la banque et acheter chez un agent de change des francs suisses et des yens.
Ces devises là monteront contre l'euro
Là aussi: les mettre au coffre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth
Vieil habitué du forum
Vieil habitué du forum


Nombre de messages : 11726
Date d'inscription : 29/01/2005

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Dim 16 Mar 2008 - 21:33

Copie des extraits de la file B):
http://www.boursorama.com/forum/message.phtml?file=371386313&pageForum=2
Citation :
De xtrans1 (FINESSE) Boursomarquer xtrans1 Ignorer xtrans1 Recommander ce message 5
je retire mes economies de la banque 10:08 15/03/08
je ne crois plus le dicours endormeur des autorités -lundi les americains vont se precipiter dans les agences de bear sterns pour retirer leur argent et ce sera l'effet domino partout dans le monde ....ils ne pourront pas nationaliser toutes les banques et garantir les depots donc ce sera au plus rapide a mon avis ....lundi je serais la bas devant la porte a 5h du matin !

De olderic (olderic) Boursomarquer olderic Ignorer olderic Recommander ce message 1
En France,jusqu'à 70.000 euros ... 10:14 15/03/08
...pas de soucis.
De plus,faut pas comparer Bear Stearns avec la BNP,le CA ou même la GLE.

De xtrans1 (FINESSE) Boursomarquer xtrans1 Ignorer xtrans1 Recommander ce message 0
faut pas croire qu'ici on est parfait 10:16 15/03/08
on ment plus longtemps c'est tout !...il y a un gros mensonge sur l'exposition des francaises et ça va sauter aussi et nous on autra pas de solution !.

De morice30 (morice30) Boursomarquer morice30 Ignorer morice30 Recommander ce message 2
En France,jusqu'à 70.000 euros ... 10:17 15/03/08
C'est vrai, mais le fonds de garantie est trop faiblement doté pour rembourser tout le monde s'il y a une crise globale.
Il peut garantir les clients d'une grande banque, pas de deux.

De kithfree (insecticide) Boursomarquer kithfree Ignorer kithfree Recommander ce message 1
te fatigue pas 10:18 15/03/08
les agences n'ont pas de liquide ou très peu

tu pourras retirer dans les 2400 euros

il fallait s'y prendre avant : perso j'ai dispatché mes avoirs sur 5 banques et en-dessous de 70000 soit 69999 euros sur trois des 5!!!
plus une partie liquide dans coffre maison

De kithfree (insecticide) Boursomarquer kithfree Ignorer kithfree Recommander ce message 0
en plus 10:24 15/03/08
pour sortir 70000 euros en liquide, j'ai fait une demande à mon agence un vendredi et j'ai dû aller à l'agence régionale une semaine après.........

tu me diras en guadeloupe c'est jamais simple

De nmazet1 ( jamesbond) Boursomarquer nmazet1 Ignorer nmazet1 Recommander ce message 0
te fatigue pas 10:26 15/03/08
j'ai bien l'intention de faire de même.

De xtrans1 (FINESSE) Boursomarquer xtrans1 Ignorer xtrans1 Recommander ce message 1
les umprunts russes et la crise de 29 10:33 15/03/08
vous croyez que c'est de l'affabulation -ils ne garantissent rien du tout -quand c'est le chaos vous etes les seuls a vous ecrouler sur vos regrets d'inaction.

De xtrans1 (FINESSE) Boursomarquer xtrans1 Ignorer xtrans1 Recommander ce message 0
avouez qiue personne n'aurait parier 10:38 15/03/08
qu'une banque comme bern sterns se retrouve dans une telle situation -les clients de la banque ont commencé a retirer l'argent -selon bloomberg les liquidités de la banque ce sont "significativement detetriorés en 24h "-cela veut bien dire ce que ça veut dire !

De boum11 (boum11) Boursomarquer boum11 Ignorer boum11 Recommander ce message 0
En France,jusqu'à 70.000 euros ... 12:09 15/03/08
j ai fait le mouton je viens de transferer 50000€ du Crédit agricole à la bnp pour ne pas mettre tous mes oeufs dans le meme panier. fallait voir la tronche des gars au Crédit agricole !

De kithfree (insecticide) Boursomarquer kithfree Ignorer kithfree Recommander ce message 0
non pas vraiment mais ce n'est pas 08:12 16/03/08
immédiat pour les sommes conséquentes : il faut faire une demande de retrait de fonds auprès de ton agence qui est transmise au siège régional puis tu dois aller retirer les billets dans une agence possédant des coffres forts ........
dans les petites agences, il n'y a ni coffre ni liquide : l'argent n'existe que dans les distributeurs à billets.
on peut aussi retirer jour par jour le maximum des cartes bleues.
exemple visa 300€ mastercard 600€
soit 900*7 = 6300 € semaine

De xtrans1 (FINESSE) Boursomarquer xtrans1 Ignorer xtrans1 Recommander ce message 0
northern rock etait pionniere de la 08:27 16/03/08
quasi faillite sur cette crise des subprimes - d'accord le gouvernement est venu a l'aide en nationalisant mais dites moi ou iront les pompiers si tout rome flambe ? d'ailleurs quand Rome a brulé ,y avait pas de pompiers pour intervenir car il etait deja trop tard!.

De nardos (nardos) Boursomarquer nardos Ignorer nardos Recommander ce message 0
Le pompier est déjà là Finesse 08:48 16/03/08
Le pompier c'est la BCE. Tu connais bien leur rigueur. La BCE est là pour permettre que le système fonctionne.
Personne ne peut lutter réellement contre une BC concernant les liquidités nécessaires au marché.
Donc si demain il faut 200, 500, voir 1000 milliards d'euro en billet elle a le stock. Tu ne t'imagines même pas la masse de liquidités dont disposent les agences locales de la Banque de France.
Pour le reste (la garantie en avance de liquidités) t'as bien vu ce que la fed vient d'accepter la semaine dernière en garantie. Tu crois que la BCE hésiterait dans un cas similaire????
Au final les banques commerciales peuvent y laisser des plumes et même se faire racheter, mais le système par lui même c'est autre chose.
C'est un simple avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth
Vieil habitué du forum
Vieil habitué du forum


Nombre de messages : 11726
Date d'inscription : 29/01/2005

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Dim 16 Mar 2008 - 21:39

Voilà qui me fait sourire:
Le moteur de recherche google est passé sur le site et a trouvé le mot de "faillite" et de "banque" dans nos textes, et voici que maintenant on a en haut de page des publicités en direction des interdits bancaires. C'est le gag.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vero
Je cherche, pour progresser !
Je cherche, pour progresser !


Nombre de messages : 2322
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Mar 22 Juil 2008 - 2:00

Je remonte cette file de mars 2008 car elle trouve tout son intérêt en ce moment.
Un complément de notre synthèse très intéressant se trouve à l'adresse suivante:
http://www.pro-at.com/analyse-bourse/technique-Etes-vous-bien-proteges-2-8399.html
L'auteur, Roque, reprend l'idée selon laquelle le fonds de garantie français est insuffisamment capitalisé pour soutenir une éventuelle onde de choc importante.

J'y apprends, en lisant cette file de pro-at (NB il y a nécessité pour y accéder d'être connecté comme membre inscrit de pro-at) quelque chose que je n'avais pas saisi: je croyais en effet que les titres (actions, etc..) étaient garantis sans limitation de montant, en plus des 70000€ de liquidités garanties.
Or ces titres ne sont également garantis qu'à hauteur de 70000€, et encore, s'ils ne sont pas sur le même compte que les liquidités.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth
Vieil habitué du forum
Vieil habitué du forum


Nombre de messages : 11726
Date d'inscription : 29/01/2005

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Jeu 18 Sep 2008 - 3:55

Attention à ceci, trouvé aujourd'hui sur boursorama, qui doit nous conduire à vérifier les garanties que donnent les teneurs de nos portefeuilles:
http://www.boursorama.com/forum/message.phtml?file=377479678&pageForum=1
Forum CAC 40
De myboubou (chasseur de lion) Recommander ce message 4
Citation :
Vraiment très bear le forum ce soir ! 22:46 17/09/08
ça me rappelle un peu le forum le 1er juin 2007 ... mais dans l'autre sens.

C'est bien ça ; au vue du forum, du niveau des CDS sur les bancaires, des spreads contre OIS sur les termes interbancaires (120 Bp sur le 1 mois USD quand même !), les vol' implicites sur indices ... la capitulation de doit plus être très / trop loin ....

Ah oui, vérifiez quand même si votre broker a les reins solides, ou plutôt son dépositaire. Puisque dans la hiérarchie des dettes, les comptes titres créditeurs (parce que en bon trader, vous n'avez pas de poses O/N), ne valent pas mieux qu'une émission senior et que les soldes créditeurs des comptes titres sont centralisés par le dépositaire et reprêtés sur le marché interbancaire. Si efet domino, même les plus bears pourraient se retrouver à p-o-i-l !


Personne ne le souhaite évidemment.

Bonne nuit Smile

_________________
Animatrice sur dérivés. Sur boursorama, mon pseudonyme est 56529597
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth
Vieil habitué du forum
Vieil habitué du forum


Nombre de messages : 11726
Date d'inscription : 29/01/2005

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Sam 20 Sep 2008 - 23:51

Une autre étude, pour compléter, dont l'auteur est l'excellent Roque du site pro-at:
http://www.pro-at.com/analyse-bourse/technique-Etes-vous-bien-proteges-1-8399.html

_________________
Animatrice sur dérivés. Sur boursorama, mon pseudonyme est 56529597
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth
Vieil habitué du forum
Vieil habitué du forum


Nombre de messages : 11726
Date d'inscription : 29/01/2005

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Dim 28 Sep 2008 - 15:29

Liste tenue des banques en difficulté ici : http://bankimplode.com/

_________________
Animatrice sur dérivés. Sur boursorama, mon pseudonyme est 56529597
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth
Vieil habitué du forum
Vieil habitué du forum


Nombre de messages : 11726
Date d'inscription : 29/01/2005

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Lun 29 Sep 2008 - 17:11

En Belgique:
http://www.boursorama.com/forum/message.phtml?file=377962827&pageForum=1
copie de ce post de Thierry:
Forum CAC 40
De th.trade (th.trade) Boursomarquer th.trade Ignorer th.trade Recommander ce message 10
Garantie Bancaire Belge à savoir 15:08 29/09/08
Ce qu'il en est de la protection en 14:05 29/09/08
Belgique

Bien lire entre les lignes, je n'ajouterai pas de commentaires sinon on va de nouveau me traiter d'apocalyptique lol

Crise financière et sécurité de vos avoirs.
Protection des dépôts
18/09/2008



Un système de protection, obligatoire dans tous les pays de l’Union européenne, protège le client des institutions financières faillies. Ce système intervient jusqu’à un certain montant dans le remboursement des sommes perdues.

20 000 EUR
En Belgique, le système de protection, alimenté par les banques, intervient à concurrence de 20 000 euros par personne et par banque, ce qui équivaut au minimum prévu par la directive européenne.

Comptes communs
Les comptes communs sont supposés appartenir pour moitié à chaque co-titulaire : le plafond est alors appliqué à chacun séparément (soit 20 000 € x le nombre de co-titulaires). Cette règle s’applique également à tous les comptes des personnes mariées sous un régime de communauté ou le régime légal, même si le compte est au nom d’un seul des partenaires.
Par exemple, si vous possédez un compte avec 28 000 € et un compte commun avec 10 000 €, ces deux sommes appartiennent à part égale à chaque conjoint, donc 19 000 € par personne
(38 000 € / 2).
En cas de faillite de votre banque, le Fonds de protection remboursera, à chacun des co-titulaires, l’argent qui lui appartient, à concurrence de maximum 20 000 €. Vous récupérez donc 19 000 € par conjoint c’est-à-dire la totalité de vos dépôts : 38 000 €.
Par contre, si vous n’êtes pas mariés sous un régime de communauté ou le régime légal, seul le compte commun appartient pour moitié à chacun des partenairex (soit 5 000 € par personne). Vous ne récupérez alors pas la totalité de vos avoirs (28 000 € + 5 000 €) mais uniquement le montant maximum assuré par le Fonds, soit 20 000 €. Votre partenaire récupère quant à lui uniquement 5 000 € : ce qui fait donc en tout 25 000 €.

S'il reste quelque chose
Une fois les premiers 20 000 € remboursés par le système de protection, vous pourrez peut être retoucher un complément par la suite. Lorsque le curateur aura terminé de vendre les actifs de la banque et de régler les créanciers privilégiés, il se peut qu’il reste de l’argent qu’il redistribuera alors aux clients et aux créanciers non privilégiés (fournisseurs...). Mais ce n’est pas certain et cela peut prendre du temps.

Calcul du montant
Pour calculer le montant à indemniser, on compense vos avoirs avec vos dettes éventuelles. Autrement dit, le découvert de votre compte courant ou le solde de votre carte de crédit sera déduit du montant du dépôt de votre carnet d’épargne. Mais la compensation ne jouera pas avec les mensualités futures d’un financement de 3 ans pour votre voiture, ou encore d’un emprunt hypothécaire, par exemple.

Récupération des titres
19/09/2008



Lors d’une faillite, les titres confiés à votre banque ou société de Bourse ne sont pas saisis pour payer les créanciers.
Sauf irrégularités, voulues ou non, le curateur les récupère et les restitue à leur propriétaire.
Vous avez donc beaucoup plus de chance de revoir vos titres que l’argent situé sur votre compte.
De fait, vous recouvrez d’abord vos avoirs et si, pour une raison ou une autre, vous n’avez pas récupéré l’entièreté de vos titres, le Fonds de protection vous indemnisera à concurrence des premiers 20 000 euros manquants. ( si pour une raison ou l'autre lol)

Sicav : un cas à part
19/09/2008



En cas de faillite de votre banque, trois questions se posent à propos de vos parts de sicav.

Premièrement, sachez d’abord que la faillite d’une banque n’induit pas celle des sicav qu’elle gère. Il s’agit de sociétés séparées.

Deuxièmement, les parts de sicav sont une forme de titres. Comme pour les autres titres se trouvant sur votre compte-titres, vous récupérez la totalité de ceux-ci et, s’il en manque, le Fonds vous indemnise à concurrence des premiers 20 000 € manquants. Cela s’applique tant aux sicav gérées par la banque elle-même qu’aux autres sicav déposées sur votre compte-titres.

Enfin, les sicav déposent habituellement leur patrimoine (titres et liquidités) auprès de la banque qui les gère. De ce fait, le patrimoine de la sicav sera partiellement affecté par la faillite de la banque. Les liquidités sont perdues et certains titres de la sicav pourraient ne pas être retrouvés. Le système de protection n’intervient pas pour les pertes de la sicav. Indirectement, vous subissez donc des conséquences de la faillite de la banque, et nous demandons que le système de protection intervienne dans ces cas.

Crise financière et sécurité de vos avoirs.
Sociétés de Bourse : c'est différent
18/09/2008



Le cas d’une société en Bourse est légèrement différent de celui d’une banque.

Pour plus de protection, une société de Bourse ne peut pas conserver chez elle ni l’argent ni les titres qui lui sont confiés. Elle doit placer les investissements dans une banque, sur un compte au bénéfice de ses clients.
Une société de Bourse ne doit pas non plus servir au placement de liquidités. Les seules liquidités qui peuvent lui être confiées sont celles qui sont en attente d’être (ré)investies dans des titres. Si vous laissez des liquidités importantes auprès d’une société de Bourse, celles-ci ne bénéficieront pas du système de protection des dépôts en cas de faillite de la société de Bourse

Et pour les produits d'assurances ?
18/09/2008



Les polices d’assurance-vie sont de plus en plus utilisées pour des placements. Comme pour les banques, la clientèle d’une compagnie d’assurance en difficulté ne subit aucun dommage lorsqu’elle est reprise par une autre institution financière.

En Belgique, nous n’avons pas de système de protection pour les compagnies d’assurance. Cependant, cette lacune ne signifie pas que les assurés ne sont pas protégés : les compagnies d’assurance sont aussi soumises à un contrôle continu. Pour être à même de payer les capitaux prévus dans les polices signées, les compagnies doivent constituer des réserves. En cas de faillite, celles- ci ne sont pas destinées à apurer les dettes générales de la compagnie (fisc, sécurité sociale, employés, fournisseurs,...), mais reviennent aux bénéficiaires des polices d’assurance.

Cela ne garantit toutefois pas qu’ils récupéreront tous leur dû, ni qu’ils percevront leur dû rapidement si leur capital arrive à terme au moment de la faillite.

Crise financière et sécurité de vos avoirs.
Si l'intermédiaire est frauduleux...
18/09/2008



Lorsque vous agissez avec l’aide d’un intermédiaire ou d’un courtier, ce sont plutôt les fraudes qui sont à craindre.

Si vous ne connaissez pas la personne qui vous contacte, vérifiez auprès de la CBFA (www.cbfa.be) qu’elle est enregistrée, agréée en Belgique et qu’il n’y a pas de mise en garde contre des agissements illégaux de sa part.

Evitez de confier de l’argent de la main à la main à un agent de banque. La somme pourrait être détournée avant d’être déposée sur votre compte. Si vous ne pouvez l’éviter, demandez un reçu au nom de la banque et vérifiez vos extrait de compte suivants.

Pour les intermédiaires d’assurances, la loi belge reprend la directive européenne qui précise que toute somme payée à l’intermédiaire est considérée comme versée à la compagnie d’assurances. La compagnie qui ferait parvenir un capital à son client via l’intermédiaire ne sera libérée que lorsque le client aura réellement perçu l’argent. Le risque est donc limité aux nouvelles polices pour lesquelles des liquidités seraient remises à l’intermédiaire sans qu’un contrat valable n’ait été préétabli entre la compagnie et le client.

Système de protection : faiblesses et revendications
18/09/2008



Niveau de protection plus élevé
En Belgique, le remboursement des dépôts s’effectue à concurrence de 20 000 €. C’est nettement trop peu et nous demandons que le niveau de protection européen soit équivalent à celui de la France, soit 70 000 € par personne.

Suppression de la franchise
Il faut abolir la franchise de 10%. Nous nous sommes d’ailleurs employés, avec succès, afin que celle-ci ne soit pas appliquée en Belgique.

Garantie des sicav et des fonds d’assurances- vie
Les sicav , tout comme les fonds d’assurances- vie (la branche 23), étant exclues du système de protection, les investissements des particuliers dans ce domaine ne sont pas couverts. Il faudrait que le particulier qui investit dans un fonds puisse bénéficier du système de protection comme s’il avait investi lui-même directement. Il n’est pas normal que le bénéfice des systèmes de protection soit réservé aux investissements directs.

Financement et rapidité d’intervention
Le système de protection doit pouvoir agir assez rapidement et les institutions financières doivent avoir des conditions comparables de concurrence. En Belgique, nous avons un Fonds de protection qui dispose d’un certain capital, mais ce n’est pas le cas partout. Dans certains pays, aucune réserve n’est constituée et les banques n’interviennent qu’en cas de faillite d’une des leurs. Le remboursement devrait être harmonisé sur base d’un préfinancement avec des contributions complémentaires lorsque le fonds s’avère insuffisant pour couvrir le sinistre.

Les assurances-vie à rendement garanti
La création d’un fonds de protection protégerait les assurés qui ne pourraient pas récupérer la totalité de leurs avoirs. Ce serait un bon outil pour intervenir rapidement en faveur des particuliers dont l’assurance est venue à échéance juste avant ou pendant la faillite. Il garantirait la somme manquante à concurrence de 70 000 €, c’est-à-dire la différence entre le montant perçu et celui prévu dans la police d’assurance.
Crise financière et sécurité de vos avoirs.
Vous avez dit Franchise ?
18/09/2008



Dans le fonctionnement du système de protection, la directive européenne permet d’instaurer une franchise de 10%. L’épargnant ne récupère alors que 90% de ses avoirs. Cette règle part du principe que le client doit être responsabilisé quant au choix de sa banque : s’il opte pour une banque dont la santé financière n’est pas excellente, il doit en assumer les conséquences.

Or, cette situation n’est pas rendue publique. Le particulier manque d’information sur la solidité des différentes institutions et n’est donc pas à même d’en juger. Les clients d’une banque en faillite subissent déjà des dommages, il ne faut pas les pénaliser davantage.

La franchise peut aussi amplifier les mouvements de panique, justifiés ou non. Cet effet pervers a pu être constaté en Grande-Bretagne, par exemple. Sachant que leur banque avait reçu un crédit de la banque centrale, les clients de la Northern Rock ont fait la file afin de retirer leurs dépôts pour les confier à une autre banque. De fait, ils savaient qu’en cas de faillite, ils risquaient de perdre 10% de leurs avoirs. Pour éviter la catastrophe, le gouvernement anglais a dû garantir la totalité des dépôts confiés à la Northern Rock et, peu après, les autorités ont supprimé la franchise !

Crise financière et sécurité de vos avoirs.
Vous avez dit Franchise ?
18/09/2008



Dans le fonctionnement du système de protection, la directive européenne permet d’instaurer une franchise de 10%. L’épargnant ne récupère alors que 90% de ses avoirs. Cette règle part du principe que le client doit être responsabilisé quant au choix de sa banque : s’il opte pour une banque dont la santé financière n’est pas excellente, il doit en assumer les conséquences.

Or, cette situation n’est pas rendue publique. Le particulier manque d’information sur la solidité des différentes institutions et n’est donc pas à même d’en juger. Les clients d’une banque en faillite subissent déjà des dommages, il ne faut pas les pénaliser davantage.

La franchise peut aussi amplifier les mouvements de panique, justifiés ou non. Cet effet pervers a pu être constaté en Grande-Bretagne, par exemple. Sachant que leur banque avait reçu un crédit de la banque centrale, les clients de la Northern Rock ont fait la file afin de retirer leurs dépôts pour les confier à une autre banque. De fait, ils savaient qu’en cas de faillite, ils risquaient de perdre 10% de leurs avoirs. Pour éviter la catastrophe, le gouvernement anglais a dû garantir la totalité des dépôts confiés à la Northern Rock et, peu après, les autorités ont supprimé la franchise !


Fonds de protection : comment ça marche ?
18/09/2008



Le Fonds de protection belge est financé par des cotisations des banques et sociétés de Bourse. Il gère un capital d’environ 700 millions d'euros (niveau du capital à la fin 2006).

Les dépôts sont protégés jusqu’à 20 000 € par personne et par banque. Pour un compte commun, la protection est donc de 40 000 € (20 000 € par (co)-titulaire).

Les comptes libellés dans une monnaie non européenne ne sont pas garantis par le système belge.

Les bons de caisse doivent être nominatifs ou inscrits en compte- titres pour bénéficier de la garantie.

Vos titres vous sont restitués alors que vos dépôts ne sont garantis que pour 20 000 €. De plus, s’il manque des titres, vous serez indemnisé jusqu’à 20 000 € maximum.

Plus d’informations sur le Fonds : www.fondsdeprotection.be

Crise financière et sécurité de vos avoirs.
Et à l'étranger ?
18/09/2008



L’activité, à l’étranger, d’une institution financière est contrôlée par l’autorité de son pays d’origine. C’est le principe du “home country control”.
Ce principe est aussi valable pour la protection des dépôts et des titres : c’est le régime du pays où la banque a son siège social qui est d’application.

Dans certain cas, il peut donc être intéressant de savoir où se situe le siège social de votre banque.
C’est ainsi que la protection chez Cortal Consors (dont le siège social est en France) s’élève à 70 000 € et qu’elle est de 40 000 € chez ABN Amro, Rabobank. be ou DHB Bank (dont les sièges sociaux sont aux Pays-Bas).

PROTECTION DANS QUELQUES AUTRES PAYS

Pays Dépôts
Investissements

Plafond Franchise Plafond Franchise
Belgique 20 000 € NON 20 000 € NON
Luxembourg 20 000 € NON 20 000 € NON
Pays-Bas 40 000 € 10 % après les premiers 20 000 € 20 000 € NON
France 70 000 e NON 70 000 e NON
Royaume-Uni 35 000 £ Supprimée 48 000 £ 10 % au-delà de 30 000 £
Danemark 300 000 DKK NON 20 000 € NON
Italie 103 291 € NON 20 000 € NON

_________________
Animatrice sur dérivés. Sur boursorama, mon pseudonyme est 56529597
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth
Vieil habitué du forum
Vieil habitué du forum


Nombre de messages : 11726
Date d'inscription : 29/01/2005

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Ven 3 Oct 2008 - 10:28

Depuis deux trois jours je vide mes comptes bancaires par des retraits à vue car je crains qu'il arrive quelque chose de grave la semaine prochaine, et courant octobre et novembre.

Pour se protéger il faut essayer d'avoir quelques fonds en liquide et en or. Disponible et accessible rapidement, mais en sécurité dans un coffre.

_________________
Animatrice sur dérivés. Sur boursorama, mon pseudonyme est 56529597
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bEbBiPoO
Je deviens disert
Je deviens disert


Nombre de messages : 431
Date d'inscription : 14/07/2008

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Ven 3 Oct 2008 - 11:01

Comment peut on retirer des milliers d'euros en une seule fois?
Car pour retirer une belle somme, il faut contacter la banque à l'avance afin d'avoir les liquidités nécessaires.
Après il faut les garder au chaud....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth
Vieil habitué du forum
Vieil habitué du forum


Nombre de messages : 11726
Date d'inscription : 29/01/2005

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Sam 4 Oct 2008 - 11:00

J'ai justement un gros problème à ce niveau. A Labanquepostale, par exemple, on ne peut retirer, en dehors des 500€ hebdomadaires permis sur la carte bleue, que 800€ si on se présente hors région; et 1500€ si on se présente dans sa région; pour avoir plus, par exemple 4000€, il faut se présenter à son guichet, chez son conseiller financier à qui on a demandé précédemment rendez-vous. En gros c'est cela par tranche de 8 jours sur pas mal de banques. Comme je suis en voyage en cette fin de semaine, je suis donc limitée à 800€+500€ sur mon compte CCP, par exemple.
D'où l'intérêt d'avoir de multiples banques, non seulement pour limiter les risques en temps de crises sur ses dépôts, mais aussi pour multiplier la capacité de retrait en cas d'urgence, surtout si on doit circuler.

_________________
Animatrice sur dérivés. Sur boursorama, mon pseudonyme est 56529597
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth
Vieil habitué du forum
Vieil habitué du forum


Nombre de messages : 11726
Date d'inscription : 29/01/2005

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Lun 6 Oct 2008 - 9:56

Annonce de l'AMF concernant les faillites éventuelles d'intermédiaires financiers:
http://www.boursorama.com/pub/amf/cpamf20081002.pdf

_________________
Animatrice sur dérivés. Sur boursorama, mon pseudonyme est 56529597
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth
Vieil habitué du forum
Vieil habitué du forum


Nombre de messages : 11726
Date d'inscription : 29/01/2005

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Ven 13 Fév 2009 - 22:02

Il s'agit ici du sujet des assurances-vie:

File intéressante à lire:

http://www.boursorama.com/forum/message.phtml?file=383281663

Gold Index
Recommander ce message 1
Posté par raqua ( Emmanuel RAQUA ) ·
Auriez-vous une idée des conséquences Auj. à 13:59
d'un krack obligataire sur les contrats d'assurance vie libellés en euro ?

_________________
Animatrice sur dérivés. Sur boursorama, mon pseudonyme est 56529597
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth
Vieil habitué du forum
Vieil habitué du forum


Nombre de messages : 11726
Date d'inscription : 29/01/2005

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Lun 16 Fév 2009 - 3:39

Le sujet démarré dans le message précédent s'éloigne un peu du sujet de tête de file qui a trait aux faillites bancaires mais comme il a pour sujet la sécurité des placements en assurances vie logés chez des banques ou des assureurs, je l'ai aussi placé ici.
Cette file étant très intéressante et instructive, je la recopie dans son intégralité, compte-tenu du fait qu'elle est non pérenne, étant écrasée dès le franchissement de la page 20:
Voici quelques interventions en réponse à la question posée:
Posté par chavee ( jo ) . Auriez-vous une idée des conséquences 13/02/2009 à 14:03
Citation :
OUI ... ils iront à la poubelle!
Posté par leo.rast · 13/02/2009 à 14:04
Citation :
soit disant gagés sur les fonds propres de l'assureur
en general en fait sur ce d'une filiale de gestion d'actif de l'assureur...
la plupart ne sont pas si garantis que ça
Posté par leo.rast . 13/02/2009 à 14:07
Citation :
lis par exemple les 4eres lignes de ce fond d'une ass vie tres tres
populaire!

http://www.ingdirect.fr/pdf/common/fichesfonds/noticesAMF/fondsEur ossima.pdf
Posté par chavee ( jo ) . 13/02/2009 à 14:07
Citation :
Je suis hypersérieux ... ce sera une cata sous peu.
Posté par mary-5_6 ( shaï ) 13/02/2009 à 14:08
Citation :
le fonds cantonné sur actifsde la cie est le plus sécurisé.. reste ensuite le choix de la cie... et la répartition des risques entre différents véhicules d'investissement...

tout avoir en AV par les temps qui courrent, n'est probablement pas la meilleure id ..
Posté par leo.rast . 13/02/2009 à 14:08
Citation :
en 1974-1978 : ass vie ont payé pour les dettes
Posté par r.defret ( Ray ) . 13/02/2009 à 14:12
Citation :
Un krack obligataire sera la conséquence de la dévalorisation des obligations à taux fixe, lors d'une remontée rapide des taux.
Les obligations à taux variable ne seront pas concernées.

Pour répondre à la question, il faut connaitre la composition des portefeuilles des contrats d'assurance vie.
Posté par raqua ( Emmanuel RAQUA ) . 13/02/2009 à 14:13
Citation :
En tout cas, je ne serais pas étonné d'une catastrophe sur les AV ... c'est là où se trouve l'essentiel du bas de laine des Français ...

Pour que la machine financière reparte , il faudra peut être en passer par une phase douloureuse de destruction de la rente,

un argent malsain qui n'a jamais été au service du financement de l'économie privé en France.

Les rentes devront donc être détruites .
Posté par leo.rast 13/02/2009 à 14:17
Citation :
TOUS les placements de rentes seront MANGES par la dévaluation/inflation
Posté par effer ( Metex ) 13/02/2009 à 14:29
Citation :
les PERP en font-ils partie? plan épargne retraite particuliers
BNP Paribas Retraite Horizon P 100 FR0010146530 37,8508 16,72 €
50,00 % Fonds en Euros
Posté par chavee ( jo ) . 13/02/2009 à 14:32
Citation :
le krach obligataire arrive et il sera DEUX fois plus grand que celui des actions.
Posté par M7348766 ( jquonérienmèjappren ) 13/02/2009 à 14:35
Citation :
le rendement du us tbond 30 ans est remonté un peu hier je crois. ce qui éloigne peut être un peu le croisement des rendements 10ANS/ 30 ans.
bourso a fait un article comme quoi émission obligataire espagnole sursouscrite.
ce krach ne viendra peut être pas aussi vite que cela?
Posté par isobar 13/02/2009 à 14:42
Citation :
vs parlez des fonds euro ?
Posté par chavee ( jo ) vs parlez des fonds euro ? 13/02/2009 à 14:50
Citation :
c'est un problème MONDIAL. Le marché obligataire global va vers un SuperKrach.
Une fois ce krach passé, il faudra investir massivement dans les obligations et en attendant de l'or, de l'or et encore de l'or.
Puis on parlera de sortie de crise
Posté par M7348766 ( jquonérienmèjappren ) vs parlez des fonds euro ? 13/02/2009 à 14:53
Citation :
faudra t il vendre de l'or pour aller sur les obligations à ce moment là? quand le rendement sera à 15% ( merci volcker?)
Posté par chavee ( jo ) . Jo quelle conséquence pour les actions 13/02/2009 à 15:05
Citation :
il faut reprendre le cycle des années 70/80.
Quand le sommet de l'or arrivera dans une période de taux haut il faudra vendre l'or et passer sur les obligations à taux FIXES élévés.
Les actions seront elles-aussi arrivées à leur point bas ... 20 ans de hausse seront là. Encore faudra-t-il trouver les actions qui feront mieux que les autres.
Posté par chavee ( jo ) . a OUI >> 13/02/2009 à 15:08
Citation :
le futur sera dans les obligations à taux fixes élevés, très élevés et de qualité ... mais c'est pas encore l'heure ... car celle qui sont à taux élevés actuellement sont des junk bonds.
Posté par isobar . vs parlez des fonds euro ? 13/02/2009 à 16:50
Citation :
ok ms quelle relation faire entre un krach des obligations et les fonds euro ?

le rendement ?
Posté par leo.rast . 13/02/2009 à 16:58
Citation :
tes fonds en € sont des fonds avec des
obligations dedans..................
Posté par isobar . tes fonds en € sont des fonds avec des 13/02/2009 à 17:09
Citation :
oui, ca d'accord...

ms quelles consequences aurait un krack obligataire sur les capitaux investis en fond euro ?

Sur le capital, aucun
mais le rendement sera tres faible...

enfin moi c ce que je comprend
il y a des effets cliqués, ce qui est acquis est acquis ms les redements futurs seront affectes par un krach obligataires....

d'apres ce que je lis c'est ca...

je me trompe ?
Posté par mary-5_6 ( shaï ) c'est surtout le risque de faillite 13/02/2009 à 17:15
Citation :
c'est surtout le risque de faillite
de l'assureur ( ou du fonds, s'il n'est pas cantonné ) qui est visé... sans compter un rendement qui ne couvrirait pas l'inflation
Posté par M2020238 ( scezda ) . tes fonds en €; sont des fonds avec des 13/02/2009 à 17:16
Citation :
en cas de krach obligataire, ton assureur dépose le bilan.

Par conséquent, la question du "rendement" de ton AV ne se pose plus...
Posté par isobar . c'est surtout le risque de faillite 13/02/2009 à 18:23
Citation :
merci

ms le risque de faillite de l'etablissement n'engendre pas une perte du capital, les comptes clients n'entrent pas ds le bilan des banques
Seule une fraude de la banque aurait la consequence de la perte du capital qui ds ce cas, le K est garanti a hauteur de 76000€...
bon alors ok, je sais que tt le monde ne pourra pas avoir ses 76000€, ms en meme tps si les banques sont incompetentes ce n'est pas pr ca qu'elles sont TOUTES malhonnetes

Le risque le plus important est plus un rendement inferieur a l'inflation, ms la, il sera tjrs temps d'arbitrer

Enfin, "en cas de krach obligataire ton assureur fera faillite", le risque est existant, certes, ms ce ne sera pas la premiere fois qu'il y aura un krach obligataire...
c une possibilite ms pas une necessité

bref, merci pr vos eclaircissements, ca a permis de faire le point sur le sujet,
j'en conclu que prudence est de mise, faut suivre ca de pres, mais pas d'alarmismes pr le moment
car pr tout paumer, il faut :

1) qu'il y ait krach obligataire (ce n'est pas evident)
2) que la banque fasse faillite
3) que la banque ait utilisé les comptes clients de maniere frauduleuses
4) que TROP de banques aiaent fait faillite et aient utilisé les comptes clients de maniere frauduleuses

ca ait beaucoup de "si" cumules

jusqu'ici tt va bien
Posté par mary-5_6 ( shaï ) bien sur que les comptes clients avie 13/02/2009 à 18:41
Citation :
entrent ds le bilan des compagnies !
la seule chose qui n'y rentre pas ( pour les bques ) c'est e portif titres détenu en direct ...
tout le reste ... sicav maison et a vie y rentre

Posté par mary-5_6 ( shaï ) c'est bien pour ça que j'insistais sur 13/02/2009 à 18:42
Citation :
plus grande sécurité de l'actif cantonné .. non pollué par les autres actifs de la compagnie
Posté par chavee ( jo ) . IL y a ici des naifs incroyables >> 13/02/2009 à 18:47
Citation :
c'est pas une fallite qu'il faut craindre le plus, c'est une perte exceptionnelle de capitaux placés. Vos primes et le rendements ne sont PAS garanties. Quand ce que vous avez payé aura perdu 90% de sa valeur ... vous comprendrez
Posté par isobar . IL y a ici des naifs incroyables >> 13/02/2009 à 18:58
Citation :
j'ai jamais dit le contraire mon cher chavee

le rendement n'est clairement pas garanti
on parle ici du capital

"Quand ce que vous avez payé aura perdu 90% de sa valeur"

Il s'agit de fond euro et non de valeurs mobilieres
cela ne s'applique pas ds ce cas, on n'a rien achete, on prete de 'largent de la banque qui prend ses risques et alloue les fonds comme elle le veut, en contre partie elle verse un interet qui n'a rien a voir avec les eventuelles pertes ou profits qu'elle a pu faire avec...

PS ; pr l'echange, il est preferable de ne pas juger la personne, on echange sur les propos, inutile d'en conclure une quelconque personnalité, d'autant plus que cela peut froisser et biaiser la discussion

Posté par isobar . bien sur que les comptes clients avie 13/02/2009 à 18:59
Citation :
t'es sure et certaine ? une specificite de l' ass vie ?
ca me surprend
Posté par isobar . perte exceptionnelle 13/02/2009 à 19:02
Citation :
perte exceptionnelle : c'est un terme qui fait parties des petites lignes ?

du genre, en cas de pertes exceptionnelles lors de l'investissement sur les sommes pretees, la perte sera alors repercutées ?

hors du cadre normal ?
Posté par mary-5_6 ( shaï ) bien sur que les comptes clients avie 13/02/2009 à 19:07
Citation :
certaine et je viens de te préciser que ça concerne AUSSI les banques ..

ton topo de perte frauduleuse ne concerne que le titres détenus en direct ... genre la banque les a prété et ne peut pas te les rendre
Posté par mary-5_6 ( shaï ) IL y a ici des naifs incroyables >> 13/02/2009 à 19:09
Citation :
isobar .... si t'as une inflation galopante ... ton K il devient quoi???
en nominal il bouge pas, mais en réel???
c'est à ça que Chavee fait allusion

Posté par isobar . IL y a ici des naifs incroyables >> 13/02/2009 à 19:18
Citation :
ah merci de la precision, je n'ai pas compris son propos com ca...

la, entierement d'accord c'est ce que j'ai dit plus haut, le plus grand risuqe est l'inflation, des les premiers signent, il faudra arbitrer, avec p-e une perte de pouvoir d'achat si on tarde un peu ms la monnaie va pas etre devalué de 50% en une nuit et l'inflation sera pas non plus de cette ampleur, si on a 20% l'an d'inflation, ca sera deja beaucoup a moins que...

eh bien, il restera tjrs nos nap lol

Plus serieusement, tu penses qu'il faut arbitrer des maintenant ?

Posté par chavee ( jo ) . isobar >> 13/02/2009 à 19:26
Citation :
le capital non plus n'est pas garanti, m^me quand il l'est. L'inflation, l'hyperinflation arrive ... une ne restera presque rien ... le TSUNAMI
Posté par chavee ( jo ) . 20% l'an LOL >> 13/02/2009 à 19:28
Citation :
20% par mois ... ça c'est l'avenir!
Posté par M2020238 ( scezda ) . IL y a ici des naifs incroyables >> 13/02/2009 à 19:54
Citation :
Isobar, j'ai l'impression que tu ne comprends pas ce qu'est une assurance-vie.

Je te cite :

"Il s'agit de fond euro et non de valeurs mobilieres
cela ne s'applique pas ds ce cas, on n'a rien achete, on prete de 'largent de la banque qui prend ses risques et alloue les fonds comme elle le veut, en contre partie elle verse un interet qui n'a rien a voir avec les eventuelles pertes ou profits qu'elle a pu faire avec.."

Bien sûr que si, tu as acheté quelque chose. Tu as acheté une prestation auprès d'un assureur (le fait que dans ton cas ce soit aussi une banque n'y change rien). Il ne s'agit en aucun cas d'un "prêt à ta banque", En droit, le capital ne t'appartient plus dès le moment où tu le verse sur une assurance-vie. C'est d'ailleurs pour ça que les AV sont insaisissables.

Le capital de ton AV entre donc bien dans le bilan de l'assureur. La contrepartie du versement de ce capital est une prestation, que l'assureur est évidemment dispensé de réaliser en cas de faillite.

Il existe un mécanisme d'indemnisation des assurés dans ces cas là, mais cela n'a rien à voir avec la garantie des dépôts bancaires même si ton assureur est une banque.

Posté par jccvr . arrivée dans AsVie de Certifcats OR/Mét 13/02/2009 à 20:35
Citation :
précieux donc arbitrage ..des Fonds eur vers ertif. !!

Posté par se.kariu . Auriez-vous une idée des conséquences 13/02/2009 à 20:49
Citation :
mais tout est fait justement pour que ce soit caché et donc on laisse tout le monde dans le flou

Posté par M2020238 ( scezda ) . oui tout est fait pour qu'on 13/02/2009 à 20:59
Citation :
ne comprenne pas.

"Capital garanti", "Placement sans risque"... tout l'argumentaire commercial des banquiers / assureurs est assimilable à de la publicité mensongère.

_________________
Animatrice sur dérivés. Sur boursorama, mon pseudonyme est 56529597
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth
Vieil habitué du forum
Vieil habitué du forum


Nombre de messages : 11726
Date d'inscription : 29/01/2005

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Ven 31 Juil 2009 - 12:10

Fermeture de certaines banques américaines d'ici quelques semaines? Lire ce topic:
http://www.forum-gold.fr/viewtopic.php?f=10&t=1465&p=24788#p24788

_________________
Animatrice sur dérivés. Sur boursorama, mon pseudonyme est 56529597
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth
Vieil habitué du forum
Vieil habitué du forum


Nombre de messages : 11726
Date d'inscription : 29/01/2005

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Dim 2 Aoû 2009 - 15:24

http://crisevousavezditcrises.blogs.nouvelobs.com/archive/2009/07/02/un-automne-sombre-pour-les-banques-europeennes.html

_________________
Animatrice sur dérivés. Sur boursorama, mon pseudonyme est 56529597
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albert
Passionné de bourse !
Passionné de bourse !


Nombre de messages : 1198
Date d'inscription : 29/01/2005

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Dim 2 Aoû 2009 - 17:04

Cet article fait froid dans le dos surtout que j'avais mal lu la date (02-08 au lieu de 02-07) si bien que je pensais qu'il datait d'aujourd'hui alors qu'il date de déjà un mois. Ouf la BCE n'émet pas à nouveau 442 M€.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
crozonette
Attention je débute !!
Attention je débute !!


Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 12/05/2010

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Mer 12 Mai 2010 - 19:50

Bonjour.
Je voudrais comprendre comment on peut certifier qu'une AV avec support euro est certifiée garantie et sécurisée ?
Si je comprends bien le système, on vous fait signer un papier ou l'on vous indique que vous n'avez sur votre AV multisupport que des investissement euros, mais on ne vous dis pas ou est placé votre argent ? C'est à dire que cela peut être noyé dans de l'euro PIGS ou autre ?
Bref, cela fait des pages et des pages ou je ne lis que l'apologie de l'AV euros, totalement sécurisée....mais en mai 2010, est-ce possible ? Comment et qui peut garantir au moins les fonds ?
Cela serait une grande arnaque ? Si quelqu'un peut m'expliquer ?
Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaco
Je me documente !
Je me documente !


Nombre de messages : 617
Date d'inscription : 08/08/2008

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Mer 12 Mai 2010 - 20:27

crozonette a écrit:
Je voudrais comprendre comment on peut certifier qu'une AV avec support euro est certifiée garantie et sécurisée ?

On peut pas. Soit on ment. Soit on n'y connaît rien ce qui est souvent le cas des commerciaux dans le banques.

crozonette a écrit:
Si je comprends bien le système, on vous fait signer un papier ou l'on vous indique que vous n'avez sur votre AV multisupport que des investissement euros, mais on ne vous dis pas ou est placé votre argent ? C'est à dire que cela peut être noyé dans de l'euro PIGS ou autre ?

C'est bien le problème. En fait les gérants et les banquiers ne savent même pas ou est placé leur argent. Ces placements sont de vrais usines à gaz. C'est tellement compliqué qu'il a fallu des années pour savoir combien les subprimes allaient couter et on ne le sait toujours pas... Et puis que signifie "sécurisé" quand on sait que les agences de notation notaient les subprimes avec un lascisme stupéfiant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://economie.aliceblogs.fr/blog
crozonette
Attention je débute !!
Attention je débute !!


Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 12/05/2010

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Mer 12 Mai 2010 - 20:58

Bonsoir et merci de votre réponse rapide.
Je suis passionnée d'économie depuis deux ans.
Si l'impact sociologique commence à être évident, j'ai encore du chemin à faire concernant les investissements concrets.
Cela fait 15 jours que je cours après mon banquier pour savoir si "acuity multissupport" est concerné par des obligations à risque (même si elles le sont toutes, je pense que la France tombera dans les derniers), mais pas moyen d'avoir une réponse autre que "vous avez un support euro, c'est donc totalement garantie, je m'étonne de votre inquiètude"......
Quand à avoir un document écrit concernant mes investissements, ç'est difficile...
J'ai un RV téléphonique mardi avec la personne qui gère nos comptes, et je voudrais peaufiner mes arguments et ne pas me laisser endormir par des pseudos arguments qui ne prouvent rien....
Bref. Y'a-t-il un site qui explore cette magouille orchestrée ?
Comment fonctionne vraiment une AV en euro, explication données par des personnes qui ne trempent pas dans le processus ?
Merci tout plein en tout cas, j'explore votre forum à cette occasion, c'est passionnant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaco
Je me documente !
Je me documente !


Nombre de messages : 617
Date d'inscription : 08/08/2008

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Mer 12 Mai 2010 - 21:38

Ouaich... Je peux vous dire que j'ai connu des tas de banquiers et de gérants de fonds. C'est malheureux à dire mais ils ne comprennent rien à leurs placements.
Je me rappelle qu'ils me prenaient pour un dingue quand je prévoyais le krach boursier, le krach immo, les subprimes, la hausse de l'or, de même qu'ils me prenaient pour un dingue quand en 2003, j'investissais dans les parapétrolières...

M'enfin ils ne sont pas malhonnêtes. C'est juste qu'ils ne comprennent et ne savent pas tout. Notamment dans les AV ( mais pas seulement ), ce qui les intéresse, c'est de toucher leur commission.

Bon et même si c'est sécurisé, il faut encore que ce soit rentable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://economie.aliceblogs.fr/blog
Buonaparte
Je me documente !
Je me documente !


Nombre de messages : 538
Date d'inscription : 19/03/2009

MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   Mer 12 Mai 2010 - 22:07

Bonjours,

Je n'ai pas trop le temps pour "enquêter" sur un sujet que je ne connais pas trop, étant "allergique" à l'AV (comme à la plupart des produits bancaires).

Ce que je crois savoir ;

Les fonds en Euro sont sans risque,....comme les obligations d'états où ils sont investis, mais comme je crois à un krach obligataire prochain !!

En fait, les banquiers jouent sur les mots, sur le principe d'investissement long terme, par exemple, pour une obligations (ou OAT) de 10 ans, qui côte 100 et offre un rendement de 3%, ce taux est valable sur un instant "T" et doit être actualisé en fonction des variations de taux, quand le taux d'intérêt diminue le cours de l'obligation augmente et inversement, mais effectivement, sur dix ans, l'obligation rapporte bien du 3%.

La garantie en capital ne l'est que sur le terme, en cas de forte remonté des taux, la valeur immédiate diminuerais fortement et les rachats seraient bloqués (logiquement, on à peut-être intérêt à racheter son contrat même avec pénalité, dans son intérêt propre mais pas celui de la compagnie)

En cas de faillite de la compagnie d'assurance, les fonds sont garantis à concurrence de 70.000 Euros.

Les sociétés d'assurances sont moins vulnérable que les banques au phénomène de retrait massif au guichet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'éventualité concrète d'une faillite bancaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'éventualité concrète d'une faillite bancaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» le bar a fait faillite ?
» Référentiel SAMU/SDIS, référentiel SAMU/AP ???
» FEDEX ! FX ! FDX
» Mexicana ! MX ! MXA
» Niki ! HG ! NLY

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES GENTILS BOURSIERS, site de forums de bourse à accès réservé :: A la découverte des marchés boursiers: nos forums boursiers généralistes :: Discussions en direct entre nos membres-
Sauter vers: